Le bonus de la Voiture électrique passe à 7000 euros en France

Bonne nouvelle pour la voiture électrique et pour le blog auto que j’édite sur le sujet :-)) : le maximum du bonus écologique passe de 5000 euros à 7000 euros en France pour les voitures 100% électriques et de 2000 à 4000 euros pour les véhicules hybrides.


voiture-electrique

Ce plan proposé par le nouveau ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg vient cependant avec quelques conditions bien pensées : la fabrication de ces voitures et des pièces les composant devra être réalisée en France, et le prix devra être le même que celui qui est pratiqué actuellement. Heureusement, car sinon un constructeur peut s’amuser à monter son prix de 2000 euros et du coup c’est lui qui encaisse l’argent du gouvernement au lieu du consommateur.

Les automobiles équipées de moteur à essence (thermique) et qui ne rejettent pas trop d’émissions de CO2 (donc qui polluent peu) ne sont pas en reste puisque leur bonus sera augmenté de 150 euros (maximum).


« Ces mesures seront valables jusqu’à la fin de l’année puis « précisées » dans la loi de finances pour 2013. Le plan ne mentionne pas un renforcement du malus de 200 à 3.600 euros imposé jusqu’ici aux acquéreurs des véhicules les plus polluants. » [source: challenges]

L’Etat français veut aussi montrer le bon exemple en annonçant que le quart de sa nouvelle flotte de véhicules sera électrique à 100% ou bien hybride. Le déploiement des stations de bornes de recharges sera accentué et le gouvernement français va aussi réinjecter 350 millions d’euros pour soutenir l’industrie de la voiture électrique : marques, sous-traitants et acteurs du milieu.

Les ventes de voitures électriques vont-elles enfin monter significativement en France ? Car pour le moment c’est un secteur encore très marginal et le VE est loin d’être populaire. A mon avis, l’hybride a beaucoup plus de chance de s’imposer à court et moyen terme que le 100% électrique, qui nécessite des investissements énormes à tous les niveaux.

  • Moulinneuf

    Il faudrait que les gouvernement arrête de subventionner les auto au pétrole , et le R&D du pétrole , et l’exploration du pétrole et taxe tout nouveau véhicule au pétrole seulement a hauteur de 14 000$ minimum. On devrait juste voir des hybride sortir des usines de voitures de partout a travers le monde.

  • Abécé

    Non moulinneuf, on ne devrait pas voir seulement des hybrides sortir des usines.

    Les voitures hybrides sont chères (même hors de prix, sans subvention par le contribuable), et sont à peine moins polluantes que les voitures fonctionnant en 100 % gasoil ou essence. Voire même plus polluantes;certains modèles de la Fiat 500 sont déjà plus économiques que la Prius de Toyota. Pour un coût bien moins élevé. Et c’est sans compter l’impact écologique de la batterie des voitures hybrides…
    Subventionner des hummers, même hybrides, n’a pas de sens. Ce qu’il faut encourager, ce sont les petits véhicules économiques et mobiles. A ce titre, il est incroyable que les voitures électriques soient subventionnées à hauteur de 7000 €, alors que les scooters électriques, 10 fois plus écologiques que les voitures les plus écologiques, et moins chers qu’une voiture low-cost, ne sont pas subventionnées du tout!
    Et alors que les deux-roues sont également la seule solution de mettre fin aux embouteillages en ville, et de rendre un peu d’espace aux piétons (places de stationnement).
    Scooter 125 cm3 5500 € TTC aujourd’hui, sans aucune subvention (20 % de TVA), moins cher que les voitures low-cost.
    Même sans subventionner, on pourrait abaisser la TVA à 5,5 %, ce qui permettrait de passer sous la barre des 5000 €.

    Avec l’argent économisé en passant d’un véhicule d’une tonne, voire plus pour une Prius hybride, à un véhicule plus petit et léger comme le scooter, soit entre 15000 et 25000 euros selon le type de voiture hybride (la PRIUS coûte près de 30 000 euros!), on peut procéder à d’autres investissements tels que travaux d’isolation du toit, double vitrage, capteurs solaires pour l’eau chaude… qui permettront encore de réduire la consommation d’énergie de façon bien plus efficace qu’en dépensant cet argent pour une hybride (de 10 à 50 % d’économies sur la facture énergétique de la maison, selon la qualité déjà existante de son isolation).