L’auto-entrepreneur du Web : un solitaire qui sait tout faire ?


Bagatelles

Je suis tombé sur un article de Peggy André alias Bagatelles qui je dois dire m’a accroché.


En fait j’ai l’impression de me voir dans cet article même si je ne fais pas du e-commerce :-)

Parmi les points marquants :

-l’entrepreneur Web doit savoir TOUT faire TOUT le temps et TOUT seul

-travailler le week-end parce que sinon le lundi est insurmontable

-se coucher très tard

-manger rapidement le midi ou quand on a le temps

-se forcer à pratiquer des activités sportives ou sorties pour voir du monde

Bon pour moi c’est un choix et j’adore. Je suis rendu à un point ou mon travail=passion, donc loisir.

Il est toujours intéressant de voir qu’on est jamais un cas isolé quelque part mais qu’au contraire il y a plein de monde qui nous ressemble, peu importe ce qu’on fait.

  • skullpat

    Effectivement je crois que toutes ces affirmations sont on ne peut plus vraies, merci pour cet article.

  • Thomas

    Il est vrai que partir de rien, et montrer un beau projet est très gratifiant. L’auto-entrepreneur du web est polyvalent, c’est ce qui le rend plus fort.
    Je viens de commencer un projet et pour rien au monde, je n’aimerai revenir à ma situation précédente.

  • Serge Lachapelle

    Comme tu dis, quand ton travail=passion, tu n’as plus l’impression de travailler. On me demande comment je fais pour passer autan de temps devant mon ordinateur…pourtant, je n’ai pas conscience du temps passé, en fait, je trouve que les journées sont trop courtes….

    C’est drôle, mais, le seul temps où aj’ai l’impression de travailler c’est quand je fais des affaires plates comme les tâches administratives, mais j’ai toujours haï ça….

  • MarketingJob

    Il est vrai que moi aussi je me retrouve dans ce qui ce dit dans cet article pour plusieurs raisons…( que je ne citerais pas ici) Mais cela n’empêche qu’il est certains que ce statu n’est pas arrivé à maturité et donc souhaitons pour les nouveaux Auto-entrepreneur que des évolutions vont voir le jour notamment sur des améliorations au niveau de l’accompagnement car d’après mon réseau et ce qui ce dit sur le net, trop de personne s’engage dans ce statu en croyant y trouvé une porte de sorti et à l’arrivé il se retrouve entrepreneur du jour au lendemain sans savoir ce qu’est un business plan ni une étude de marché et encore moins un prévisionnel donc résultat de nombreux échecs ont était analysé. Quand au côté paperasse il est vrai que cela est ce qui est le plus pénible !

    Pour ma part c’est un choix ;) et une façon de vivre différentes ce qui me permet d’être plus prêt de ma famille.