L’Achat des Cadeaux de Noël en ligne en France [infographie]

Vincent (G+)
Ecommerce
5 nov 2012
2854 Views

Voici des statistiques sur la montée croissante des achats réalisés en ligne pour la période de Noël. L’infographie suivante a été réalisée par le site Bons-de-Reduction.com pour la période 2011.

Noël e-commerce

Rappel : ces chiffres impressionnants ne concernent que le marché français.

30,7 millions d’internautes ont acheté en ligne en France en 2011, sur 40 millions d’internautes au total. 3 internautes sur 4 ont fait des recherches pour des cadeaux de Noël et 6 sur 10 ont réellement acheté un cadeau.

En 2007 l’industrie des achats de Noël représentait 3,2 milliards d’euros en France. En 2009, 5 milliards et l’an dernier (2011) 7,6 milliards d’euros.

Qui achète en ligne pour la période des fêtes de Noël : 84% des internautes femmes et 70% des internautes hommes.

Les cadeaux les plus achetés : les livres, jeux et jouets, DVD/CD, vêtements et produits de beauté/parfums.

Pourquoi acheter en ligne à Noel ? parce que c’est pratique, rapide et que les prix sont moins chers qu’en magasin (ce sont les 3 premières raisons).

Internet comme source d’information : en période de fêtes de fin d’année, on surfe pour trouver des idées, comparer les prix, éviter la bousculade et gagner du temps.

La valeur du Panier moyen pour Noël 2011 était de 86 euros et les 3 sites les plus utilisés pour des bons de réduction étaient Amazon.fr, Pixmania et CDiscount.

Petit sondage : Et vous, comptez-vous acheter au moins 1 produit sur internet pour Noël 2012 ?

 

Noel boutique internet

[via]

a ecrit 8076 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


1 commentaire to “L’Achat des Cadeaux de Noël en ligne en France [infographie]”

  1. Martin dit :

    C’est en voyant ce genre de tableau que l’on voit que beaucoup des entreprises québécoises sont en train de manquer le bateau royalement !

    Il est triste de voir qu’aussi peu d’entreprises du Québec s’intéressent à la vente en ligne.

    Beaucoup de ces entreprises voient leur chiffre d’affaires fondre… Ils mettent, à tort, la faute sur la récession.