La Photo de cet ours polaire maladif choque la planète

Une photo circule en ce moment sur les réseaux sociaux et elle montre un ours blanc très maigre pris en photo au large des côtes de Svalbard en Norvège (Océan Arctique). Cette image capturée par la photographe allemande Kerstin Langenberger a de quoi choquer la planète quand on voit l’état de ce pauvre ours polaire. Kerstin blâme le réchauffement climatique et ses modifications qu’il engendre sur la biodiversité.

« En légende, Kerstin Langenberger a publié un texte dans lequel elle raconte avoir vu des ours en bonne santé, mais aussi des ours morts, ou qui semblaient affamés. Ces derniers sont « exclusivement » des femelles. En effet, celles-ci mettent bas sur la terre ferme et ne parviennent souvent plus à regagner la banquise, où la nourriture est plus riche. La glace, de plus en plus fine, dérive au gré des vents et des courants… » (source )

ours polaire maigre


Le statut original posté sur Facebook :

ours blanc rechauffement climatique

Ici un autre ours polaire, tout aussi maigre, mais qui n’a pas eu autant de chance de survivre :

Last summer I traveled with a group of friends to Svalbard, Norway in search of polar bears. We went to my favorite spot where I have always been able to find bears roaming around on sea ice throughout the summer. On this occasion, however, we didn't find any sea ice and we never found any bears alive. We did find two dead bears in this location and other groups found more dead bears. These bears were so skinny, they appeared to have died of starvation, as in the absence of sea ice, they were not able to hunt seals. In all of my years of growing up in the Arctic and later, working as a biologist, I had never found a dead polar bear. It is now becoming much more common. Through @sea_legacy and @natgeo we will continue to shine a light on our changing planet to convince the unconvinced. Please follow me on @paulnicklen to learn more about the effects of climate change. #polarbear #nature #wildlife #arctic #seaice @thephotosociety

Une photo publiée par Paul Nicklen (@paulnicklen) le