La France autorisera les paris sportifs en ligne en 2009, sous conditions

Vincent (G+)
Jeux Video
11 juin 2008
4338 Views

paris-en-ligne

Le gouvernement français a confirmé son intention d’ouvrir le marché des paris sportifs et jeux de casino en ligne dès 2009, mais sous certaines conditions.

« Trois secteurs des jeux en ligne vont être ouverts à la concurrence: les paris sportifs, les paris hippiques et certains jeux de casino dont le poker », a déclaré Luc Chatel, porte-parole du gouvernement.

Un projet de loi sera déposé au mois de septembre de cette année. Il faut rappeler que la commission Européenne avait déposé une plainte contre la France en 2007 pour abus de position dominante dans les paris en ligne sur le territoire français.

Actuellement l’Etat français gagne 5.3 milliards d’euros par an avec les paris en ligne (Fdjeux, PMU..) mais il en perd également 7 milliards sur le marché illégal parallèle.

Un comité de régulation sera aussi créé en 2009 pour délivrer des autorisations d’exercer des paris en ligne.

Concernant les paris sportifs spécifiquement, les ligues sportives professionnelles entendent bien faire respecter leurs droits et demanderont une part du gâteau qui contribuera au développement du sport en France.

Les ligues professionnelles rappellent d’ailleurs que « nul ne doit pouvoir exploiter à des fins commerciales un évènement sportif sans l’accord de son organisateur ».

De quoi ralentir sans doute un peu tous les sites de paris en ligne qui sont en train d’éclore sur le web en France.

a ecrit 7869 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


10 Commentaires to “La France autorisera les paris sportifs en ligne en 2009, sous conditions”

  1. Antoine dit :

    si les organisateurs ne touchent pas des parts, c’est des secteurs entiers qui mourront (comme le sport hippique par ex)
    les sites de paris sont basé dans des pays tels que malte. ils se demerdent toujours pour éviter les lois.
    je pense que le gouvernement français devrait les forcer a ne pas être accessibles depuis la France s’ils ne respectent pas les lois, si par ex ils ne veulent pas version des parts aux organisateurs.

  2. Alain dit :

    A propose de « le gouvernement français devrait les forcer a ne pas être accessibles  »

    les bloquer ces sites n’est pas si facile. Cela consiste en fait a bloquer cetaines urls mais ces sites, une fois leur url bloquees, creent de nouveaux domaines rapidemment. c’est le jeu du chat et de la souris…

  3. gilles dit :

    Les joueurs peu habitués à pratiquer les paris en ligne devront s’informer sur l’offre disponible. Un moyen est de lire les recommandations des guides en la matière … c’est le premier pas pour débuter je pense.

  4. Bruno dit :

    Le gouvernement va probablement durcir le projet de loi pour préserver les français de l’addiction.

  5. Pari sportif dit :

    Le Sénateur Trucy (rapporteur auprès du Sénat qui va étudier le projet de loi en séance publique les 23/24 février prochain) urge à ce que le projet de loi soit mis en application avant la Coupe du Monde de football.

    Le prétexte est le suivant : les opérateurs actuellement illégaux en France rongent leur frein et ils pourraient ne pas résister à la tentation de faire de la publicité à cette occasion.

    Le gouvernement serait-il incapable de les en dissuader ?

    La loi semble leur faire d’autant moins peur que tout le monde (le Sénateur Trucy et les opérateurs de paris sportifs concernés) s’accorde à dire qu’il y aura le chaos si la régulation n’est pas en place pour la Coupe du Monde 2010.
    Ce n’est pourtant pas la première Coupe du Monde de football qui se joue avec la possibilité de passer des paris en ligne, que ce soit en 1998 sur des sites balbutiants, en 2002 sur des sites illégaux et sur le site de La Française des Jeux et en 2006 sur tous les sites qui postulent désormais à l’obtention d’une licence.
    En 2010 on peut maintenant parier sur le nouveau site Parionsweb, le site officiel de FDJ, et sur une bonne vingtaine d’opérateurs non encore agrées en France et considérés, par eux-mêmes comme non illégaux car soumis à la législation européenne, et par le gouvernement français comme illégaux car non détenteurs d’une autorisation française.

    Qu’en est-il au niveau de la protection du consommateur ?

    Il s’avère que c’est un volet de la loi qui a, jusqu’à présent, été survolé.

    Pas de garde-fous en ce qui concerne le volume global de publicité à la télévision ou à la radio, si ce n’est une délégation à l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) et au CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) : la déontologie et l’autodiscipline prévaudront …

    Que penser alors de l’acquisition par le Pdg de Betclic de la régie publicitaire de France Télévision ? Priorité sera-t-elle donnée au propriétaire ?
    Déontologie et autodiscipline seront-ils les alliés des autres bookmakers non propriétaires de chaine de télévision les soirs de match quand 20 bookmakers veulent annoncer à la même heure avant match et à la mi-temps ?

    On peut s’attendre à un déferlement de publicité qui devrait achever d’entrainer les plus fragiles et générer, s’il n’existe pas encore, un vaste nouveau fléau appelé ‘Addiction au jeu’.

    Alors, à quoi bon se presser pour promulguer cette loi si ce n’est pour satisfaire les plus pressants lobbys.

    Autant attendre une échéance ultérieure moins tourmentée, par exemple le premier janvier 2011, et mieux légiférer, tant pour protéger les intérêts des consommateurs que pour favoriser des échanges productifs entre les opérateurs de paris sportifs et de poker et les instances sportives.

  6. Paris sportif dit :

    Finalement, ce sera pour Juin 2010… et le début de la Coupe du Monde !

  7. paris sportif dit :

    En effet se sera pour juin mais on peut s’attendre à tout

  8. paris dit :

    ca y est c’est (enfin) autorisé (trop d’enjeu économique pour la coupe du monde)

  9. raymond dit :

    J’ai fait le tour des « licencies » par le gouvernement pour les paris en ligne, et je constat qu’il ont accordé à des petits, donc tres risqués, sites qui n’ont que tres peu d’experience dans le monde des « bookmakers » ainsi evitant une veritable concurrance à le PMU et FDJ des sites tel William Hill qui sont installé concretement dans ce crenau depuis des deçennies, et qui sont une veritable menace à PMU et FDJ, ont été ecarté.
    En ce qui concerne l’addiction au jeu,j’aimerais savoir qu’est ce qui était fait par l’état Francais en d’hors d’accroitre des publicités de PMU et FDJ à la television ainsi incitant justement à cette addiction.
    Il est claire qu’il ne s’agit pas d’une veritable ouverture des paris en ligne, mais une petite geste, qui permet à la France de conservé son monopoly sur les jeux, et satisfaire les exigences de Bruxelles.

  10. coteur dit :

    Voilà maintenant 1 an que les paris sportifs sont autorisés en France et j’ai bien l’impression que c’est en train de profiter qu’à une minorité, comme le reste d’ailleurs… ah on va vite regretter la bonne vieille époque!