L’accord Olivennes en France va faire jaser

Denis Olivennes

Le rapport remis par le président de la Fnac Denis Olivennes a été présenté au gouvernement Sarkozy et validé ce vendredi à l’Elysée.

L’accord Olivennes a été approuvé par le gouvernement français et des organismes des secteurs de la musique, du cinéma, de la télé et des fournisseurs d’accès à Internet. Il a toutefois été vivement critiqué tant dans la population qu’à l’assemblée nationale autant par des députés de gauche que de droite.


Parmi les artistes présents: Thomas Fersen, Patrick Bruel, Calogero, Didier Barbelivien, Jean Reno et Christian Clavier.

Cette entente n’a pas fini de faire jaser dans les médias et la blogosphère… En effet elle prévoit de punir les internautes qui téléchargent illégalement de la musique, des fichiers ou des films sur internet.

Denis Olivennes : « […] J’ajoute qu’en l’occurrence, il est précisément question de tout sauf de prison ! Suspendre l’abonnement après trois avertissements, ce n’est ni une condamnation, ni une amende ni une peine de prison […] »

La loi prévoit d’envoyer un avertissement aux internautes ayant fait trois téléchargements illégaux via des logiciels P2P.

En cas de récidive, l’internaute se verra couper son accès à Internet et son nom pourra être mis sur une liste noire des fournisseurs d’accès à internet.

En gros l’internaute « pas gentil » n’aura plus accès à internet!

Sarkozy a déclaré « J’avais pris des engagements sur le droit d’auteur avant les élections. Chaque artiste doit voir son travail rémunéré, je ne transigerai pas sur ce point. »

Bien sûr la loi n’est pas encore appliquée et même si elle l’était on risquerait de voir apparaitre toutes sortes d’offres pirates pour effectuer des téléchargements sans être retracé.

De plus comment le gouvernement français va t-il pouvoir mettre en place techniquement des détections automatiques de téléchargements illégaux ?

La vie me semble déjà pas si facile en France, si une telle loi est appliquée que va t-il rester aux français ? Quitter le pays ?

Peut-être que si les prix étaient moins élevés sur les CD et DVD en France, il y aurait aussi moins de téléchargements de MP3 ou Films DivX ? Par exemple, quand j’étais en France durant les derniers mois, pour louer un dvd ca me coutait environ 4.50 € (6.75$ CAD) alors qu’ici à Montréal si on va au vidéo club c’est 5.35$ CAD et même 3.99$ CAD aux distributeurs automatiques comme mon Niko Vidéo

Remarque que même si les films étaient au même prix qu’en France, je les louerai quand même (mais moins souvent) car personnellement perdre mon temps à télécharger un film , le copier et le visionner en qualité moyenne ca ne m’intéresse pas! (pour la musique c’est moins grave :-)

Pareil pour les CD, il me semble qu’en France ils sont au moins 30% plus chers qu’ici ?

  • Nalba

    De tout façon, ceci n’est qu’un accord à la suite du rapport remis par Monsieur Fnac.

    Il y a encore du chemin avant qu’une loi soit votée. Entre le projet de loi et les décrets d’application, il y a parfois un gouffre.
    Et quand le Conseil Constitutionnel ne passe pas par là pour retoquer certains articles.

    De plus supprimé, l’acces à internet à quelqu’un, c’est un peu comme si on lui supprimer l’électricité, à l’heure, ou a de plus en plus recours à internet pour des démarches administratives (impôts), recherche d’emploi.

    Toutefaçon, ceci est un magnifique écran de fumée et tenter de faire peur aux petits pirates.

    Nalba

  • Jean-Marie

    Tout à fait d’accord avec toi et de toute manière en général, plus rien ne va mon pauvre Vincent, t’aurais pas une petite place pour moi à Montréal ?? Et tant que j’y suis, félicitation pour ce nouveau design de ton blog, super !! … ;)

  • Sébastien C.

    Tout à fait. Un jeu est vendu entre 50 et 70 € ici.
    Les CDs ont des offres très variables mais je n’en achète plus depuis tellement longtemps … mais entre 15 et 20 €.

    Sans compter que nous avons déjà des taxes pour la copie privée imposées sur nos médias amovibles (CDs,DVDs,clés USB !) et maintenant même aussi bien les disques durs internes, qu’externes ou bien encore multimédias.

    Bref, après la DADVSI il y a fort à parier que les majors de l’industrie vont continuer à imposer leur façon de penser dans notre anciennement doux pays. La répréssion automatique, le flicage et l’instauration d’un climat de peur semblent être leur arme favorite pour l’instant.

    Pour ma part je n’ai pas grand chose à me reprocher, je ne consomme que très peu mais pour le simple principe de ma liberté je vais instaurer au fur et à mesure des barrières techniques pour continuer mon surf, mon édition web et mes quelques téléchargements dans mon intimité et sans être surveillé de près par leurs « robots ».

    Le SarkozyBot sera bientôt plus présent que GoogleBot, soyez attentif ;)

    (ps : cherche nouvelle vie au Québec à long terme)

  • Nalba

    Denis Olivennes est intervenu sur un tchat de lemonde.fr pour préciser les solutions retenues par la mission.
    Vous pouvez trouver un résumé sur mon blog.