Jeff Bezos se paye le Washington Post pour 250 millions de dollars


Joli cadeau que vient de s’offrir le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, avec le rachat de l’institution qu’est le Washington Post. Fondé en 1877 par le journaliste Stilson Hutchins, puis racheté en 1933 par Eugene Meyer, le journal d’orientation politique centre-droite est resté depuis 80 ans sous la même direction familiale.

Washington Post


Mais avec un nombre de publications en baisse, des revenus qui diminuent constamment et une industrie à l’ancienne qui peine à faire sa place à l’ère du web, le Post n’était pas vraiment en position de négocier. Pourtant avec un chiffre d’affaires de 580 millions de dollars pour 54 millions de pertes en 2012, le montant du rachat à 250 millions de dollars est vu comme une aubaine.

Et Bezos ne rachète pas la compagnie avec son entreprise Amazon mais bien avec sa fortune personnelle, estimée à 25,2 milliards de dollars en mars 2013.

Un joli achat quand on sait que le Washington Post est une véritable institution. Le journal avait fait parlé de lui avec les révélations du scandale du Watergate (démission de Nixon) en 1972, ainsi que cette année avec la publication (conjointe avec le britannique Guardian) de documents ultra-confidentiels de la NSA, fuités par Edward Snowden.

Et même si le Washington Post a un peu de mal à l’ère numérique en 2013, face à la concurrence, il n’en reste pas moins qu’il figure parmi les premiers à s’être lancé dans le journalisme web avec des rédacteurs consacrés uniquement à cela et ce, (n’ajustez pas vos lunettes) dès 1993.

« En 1993, le groupe crée Digital Ink Company, destinée à gérer le développement des services d’information électronique du Post, accessibles essentiellement sur Internet. Les 160 millions de pages vues mensuellement en témoignent, ce site d’information est l’un des plus complets dans son secteur. Mise en ligne du journal du jour, suivi de l’actualité, dossiers thématiques… Le site, créé en 1996, attire de nombreux internautes de l’étranger. Seules les archives de plus d’une semaine sont payantes. » [wikipedia]

Drôle coup du destin… mais l’achat de Bezos va venir lui donner un second souffle car il est certain que les synergies possibles vont être nombreuses entre l’e-commerçant, ses tablettes Kindle et les différentes versions du journal.