L’immeuble forêt-verticale, la nouvelle méthode anti-pollution chinoise

C’est une sacré bonne idée et on espère voir plus d’initiatives de ce genre dans le futur. Après avoir mis en pratique son concept écologique à Milan (Bosco Verticale), l’architecte Stefano Boeri veut le développer en Chine, dans la zone économique de Nanjing.


Les Nanjing Towers qui seront construites dès 2018 contiendront 2500 arbustes et près de 1000 arbres de 23 espèces différentes. Les deux tours mesureront respectivement 200 mètres et 108 mètres de haut. Elles abriteront un musée, des bureaux, un centre de shopping, des restaurants ainsi qu’un hôtel.

Selon Stefano Boeri, la forêt verticale permet d’absorber le CO2 et de produire 60 kg d’oxygène par jour (pour chaque tour). Une nouvelle arme anti-pollution dans un monde rempli d’air pollué, surtout dans les grandes villes. À quand une création ou adaptation de masse de ce concept intelligent ?