Harlem Shake, histoire d’un nouveau mème internet


Il y a eu la folie Gangnam Style, il y a maintenant le « Harlem Shake ». Ce n’est pas le clip d’un artiste inconnu devenue star mondiale en quelques semaines, mais plutôt un mème internet qui a pris naissance encore une fois en Asie. A l’origine du buzz : le podcasteur  japonais Filthy Frank qui a posté cette vidéo il y a deux semaines : (dans le genre #WTF, on est en plein dedans)


On y voit quatre personnages étrangement déguisés, se déhancher et bouger comme jamais sur des mouvements plutôt bizarres. Leur danse tient en fait leur origine de la chorégraphie d’un résident de Harlem en 1981, Al Bm. Danse qui est devenue populaire par la suite lorsqu’elle a été reprise par plusieurs artistes new yorkais comme Jadakiss, Cam’ron et Puff Diddy. Et pour la musique il s’agit du remix de Baauer.

Mais ce qui va donner le ton à la folie Harlem Shake, c’est cette vidéo de PHL_On_NAN :

Le Harlem Shake V3 est l’une des plus vues (16 millions de vues en 12 jours, devant la vidéo initiale de Filthy Frank avec 11 millions en 16 jours) :

Vient ensuite ce qu’on pourrait appeler un méga-buzz. C’est simple, tout le monde s’y met : entreprises, universités, groupes d’amis, agences de publicités, forces armées et équipes de sport. La vitesse de propagation est due à la facilité de création de ce type de vidéo : plan fixe, 30 secondes, et on fait les fous. That’s it.
En date d’aujourd’hui, Youtube compte 51 000 résultats « Harlem Shake » depuis le début du mois de février et près de 200 millions de vues pour ces vidéos (le rythme d’upload progresse de plusieurs milliers chaque jour ; 4000 le 10 février).

harlem shake record mème

Mentions sur les réseaux sociaux : 45 000 le 15 février :

harlem shake facebook twitter

Une petite compilation des meilleures réalisations :

Playboy, Playmate Edition :

La version dans le métro de Montréal (presque 1 million de vues) :

Et la dernière à la mode : celle de la machine à laver qui avale une brique :