Groupon: une claque de 22%


Le titre boursier de Groupon (GRPN-Q) s’apprête à subir une raclée, mardi matin, avant l’ouverture des marchés boursiers. Sur présentation de résultats financiers en progrès, mais néanmoins sous les attentes, le titre vacille de 22% pour se transiger pour une première fois sous le seuil des 6 $US.

Groupon


Ledit titre valait pourtant plus de 31 $US à son sommet depuis son introduction en Bourse en novembre 2011, et comparativement à un prix d’entrée de 20 $US.

Ainsi, et après la fermeture des marchés lundi, Groupon a dévoilé un bénéfice net de 28,4 millions de $US pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin dernier. Ce retour à la rentabilité permet donc au leader du domaine des achats groupés de dégager un bénéfice par action de 0,04 $US, supérieurs au consensus de 0,03 $US des analystes. En excluant les événements exceptionnels, le bénéfice par action est de 0,08 $US.

Les revenus trimestriels arrivent en forte hausse, à 568,3 millions de $US, mais demeurent minces aux yeux de Wall Street, dont les attentes étaient fixées à 573 millions.

Pour le troisième trimestre en cours, l’entreprise s’attend à des revenus oscillant entre 580 et 620 millions, et les analystes fixent leur cible à 604 millions de $US.

Paradoxalement, et alors que le P.D.G. de Groupon affirme par voie de communiqué que le trimestre en était un «solide malgré les défis présents en Europe et la nécessité d’investir dans l’infrastructure technologique de l’organisation», les investisseurs, eux, préfèrent prendre la poudre d’escampette.

Sources: TechCrunch, Groupon, Business Wire