Google dépose pour 10 millions de dollars en TLDs : .Google, .LOL, .Youtube, .Docs

L’ICANN avait proposé l’an dernier aux marques, grandes entreprises, villes, régions, pays… d’enregistrer leurs propres extensions de domaines de premier niveau (TLDs ou suffixes). Le dépôt des extensions est maintenant terminé depuis hier et l’organisme devrait publier la liste des 1900 demandes le 13 juin prochain.


ICANN Top Level Domain

De son côté Google vient d’en mettre plein la vue dans un article de blog signé Vint Cerf (qui est ni plus ni moins que le père d’Internet). Le moteur de recherche aurait déposé près de 50 demandes selon ce que rapporte Adage, via une personne au courant du dossier.

Sachant que la première année coûte 185 000 dollars de mise en service par TLD + 25 000 dollars par an, le calcul est vite fait : il en coûtera 9,25 millions de dollars + 1,25 million la première année pour Google rien qu’en domaines de premier niveau, si toutes ses demandes sont acceptées. Puis 1,25 million de dollars récurents tous les ans. Avec le cash que la compagnie a de côté, c’est une somme ridicule, mais pour un webmaster qui paye 10$ par an son nom de domaine, il y a un énorme fossé. Et à cela il faut rajouter le coût annuel des milliers ou dizaines (voire centaines?) de NDDs que possède l’entreprise.

Le moteur annonce avoir déposé des suffixes dans quatre grandes catégories :

  • pour ses propres marques comme .google
  • des TLDs en rapport avec ses services phares, comme .docs (Google Documents)
  • des suffixes qui faciliteront l’expérience utilisateur comme pour .youtube
  • des extensions avec un potentiel énorme comme .lol

Vous ne manquerez pas de relever la dernière extension…. oui vous avez bien lu, Google veut faire dans l’humour. Euh, c’est une blague MDR LOL ^_^ ?

  • Dalz

    En même temps étant donné que Google doit voir sur le volume c’est pas illogique, suffit de voir les vidéos les plus vues sur Google, c’est soit du divertissement, soit du n’importe quoi, et c’est là que le .lol peut rapporter gros du coup.