Google pris la main dans le sac au Kenya ?

Aie aie aie… ca finit mal la semaine pour Google qui semble avoir été pris en flagrant délit de « pompage » de base de données au Kenya.

Mocality stats


Mocality, une startup kenyane a mis plusieurs années et dépensé 150 000 dollars pour construire la plus importante base de données de commerces kenyans : 170 000 adresses. Jusque là tout va bien.

Mais en octobre dernier ca se gâte : la jeune entreprise recoit des appels de personnes qui veulent se créer un site web (service que ne propose pas la startup) et bafouillent au téléphone. Durant les semaines qui suivent une adresse IP appartenant à Google est repérée et se rend régulièrement sur plusieurs fiches entreprises différentes du site Mocality.

Conclusion des analyses des logs : d’après Stefan Magdalinski, un des responsables de Mocality qui s’explique dans un long article, Google aurait purement et simplement espionné la concurrence pour aller récupérer des coordonnées de clients de la startup… Le but final : inviter tous les clients de Mocality à souscrire au service Google Places Kenyan, qui permet d’avoir une page web et de faire de la publicité dans Adwords.

Au 11 janvier, Magdalinski écrit que 30% de la base clients aurait été contacté par les équipes de Google.

Google Europe et marchés émergents a déjà répondu à PaidContent en s’excusant, et en blamant sévèrement les équipes locales qui ont utilisé de telles pratiques :

Excuses Google

Google est-il devenu tellement gros qu’il lui est quasiment impossible de surveiller efficacement toutes ses équipes? C’est sûr que 31 000 employés répartis partout dans le monde, ca commence à faire beaucoup!

5 Comments

  1. Stéphane 14 janvier 2012
  2. apprendre 15 janvier 2012
  3. Agence réferencement naturel 16 janvier 2012
  4. Nicolas 16 janvier 2012
  5. mohamed 20 janvier 2012