Google Panda, 2 ans plus tard : les perdants s’enfoncent

Search Engine Land a réalisé à l’aide de Searchmetrics, un mini-récapitulatif de l’état de la situation des premiers perdants de Google Panda en février 2011. Deux années ont passé (24 fév 2011-24 fév 2013) et force est de constater qu’une seule conclusion prévaut : les perdants de la première heure perdent encore plus de trafic.


Aucun des 22 sites pénalisés analysés n’ont été capables de revenir à un trafic visiteurs Pré-Panda et pire encore ils se sont tous enfoncés encore plus 2 ans après la première hécatombe (sauf deux qui ont récupéré un peu des plumes).

Exemple avec Suite101 qui avait pris -81% en février 2011 et qui a pris un -81% supplémentaire sur le -81% initial Post-Panda.  La visibilité SEO du site était de 280 212 (colonne B) avant Panda en janvier 2011, puis de 53 555 (colonne C) après Panda le 24 février 2011. Aujourd’hui elle est de 10 366 (colonne F ; j’ai tronqué 2 colonnes pour pouvoir afficher clairement le tableau, si vous voulez voir F et G cliquez ici). Cela fait donc une baisse de trafic de -96% (colonne H) pour Suite101 aujourd’hui comparé à la période Pré-Panda en janvier 2011.

searchmetrics

Seuls deux sites de cette liste ont réussi à améliorer leur sort : merchantcircle et Business.com (-82% Panda1, +66% post-Panda, pour un total de -71% aujourd’hui). Mais quand on regarde la courbe de trafic de Business.com, ca fait vraiment peur… :

Business com

Selon Search Engine Land, un site (non présent dans la liste ci-dessus) a totalement récupéré son trafic Panda d’avant le 24 février 2011 et l’a même fait progresser : il s’agit de MotorTrend.com (il n’est pas le seul mais vu qu’ils sont rares autant les mentionner). Le plus étonnant dans l’histoire c’est qu’on peut se poser la question comment ce site qui est la version en ligne d’un magazine automobile réputé aux Etats-Unis (qui existe depuis 1949) a pu être pénalisé dans un premier temps… et que cela a mis presque 6 mois avant que Google ne lui redonne sa confiance.

MotorTrend

Ah les mystères de l’algorithme Google….

Une histoire ou un témoignage similaire, personnel ou concernant des sites clients ? Partagez ci-dessous SVP, même sans mentionner l’URL.

[via]

  • loran

    je suis sidéré de voir que Google fait la pluie et le beau temps, obligé de procéder à des coupes-sanctions pour tenter de maintenir un semblant de vérité dans les SERP.

    En procédant ainsi, il montre toute la faiblesse de son algorithme, incapable de maîtriser la légitimité des sites les uns par rapport aux autres.

    En tout cas, pour ceux qui n’auraient pas compris, il devient indispensable de renforcer le trafic multi-canal; c’est à dire ne pas se baser uniquement sur le canal du seul moteur de recherche comme pourvoyeur unique de visiteurs.

  • Htitipi

    Il serait intéressant de voir comment merchantcircle et Business.com ont réussit à remonter la pente, au prix de quels efforts et sur quels types de requêtes (concurrentielles ou long tail).

    @loran : Gg aura toujours des faiblesses et pourvu que ça dure dans un sens ;) Et oui tu as raison, le trafic multi-canal est une des clé pour éviter les sanctions.

  • Masterprems

    Bien d’accord avec toi loran ! Le multi canal est clairement l’avenir sur lequel il faut miser.

    @Htitipi : peut être des totems accordés via financement ? J’en ai toujours entendu parlé mais jamais pu savoir s’il s’agit d’une légende ou d’une vérité …

  • lereferenceur

    Ce qui serait vraiment intéressant c’est une interview des personnes qui s’occupent de MotorTrend.com pour voir les actions menées.

    Ca doit faire mal de voir une chute pareil quand on se réveille le matin …

  • labisse

    Dire que Google est à la ramasse est un euphémisme, l’étude montre surtout qu’une fois touché par #panda (ou #penguin) c’est presque impossible de s’en sortir même en faisant de gros changement globalement le site a un gros red flag sur la tête et sauf intervention manuelle c’est finit, faut passer à autre chose…

  • Vincent Abry

    J’aimerais tellement que @labisse ait tort mais je crois que tu as raison à 100%. Il existe cependant quelques exceptions, comme l’histoire de ce gars qui n’a pas touché à son site pendant 1 an et a récupéré de Panda avec plus de trafic qu’avant.
    Comme tu dis le plus simple pour les sites pénalisés, surtout lorsqu’un business et des emplois en dépendent est soit de repartir de zéro, soit de changer d’approche totalement.
    Ou alors être super patient… vu que Google change son algo sans arrêt, ce qui a moyennement d’importance aujourd’hui en aura peut-être une capitale demain.

  • Cédric

    Eh bien en ce qui me concerne, je ne suis pas malheureux d’avoir commencé à mettre les mains dans le SEO après Panda et Pingouin !! Quoique c’est très certainement une bonne école … À quand le prochain animal ??

  • nathan

    ce sont de gros sites qui sont touchés ici dans cette étude,
    en général pour les petits on dit de ne pas bouger (surtout pour Pinguin en fait) : nettoyer le duplicate est essentiel par contre

  • Antoine Leven

    Bonjour, juste une petite remarque sur l’amalgame fait entre « visibilité » et « trafic ». La question revient souvent chez nos utilisateurs, donc je souhaitais le clarifier ici. L’indicateur de visibilité de Searchmetrics prend en compte les 50 premiers résultats (pondérés par la position, le volume de trafic et la présence d’annonces payante le cas échéant). Comme chacun sait le trafic dépend essentiellement des trois premiers. Cela n’enlève rien au fait qu’une baisse de visibilité « peut » avoir des conséquences dramatiques sur le trafic, mais elle peut aussi affecter: – des termes de la longue-traîne qui représentaient très peu de trafic ou encore – des termes à fort volume de recherche sur lequel le site n’était pas bien positionné (position > 10) et ou il l’est encore moins, affectant son potentiel a optimisé.

  • seo china

    il y a aussi le cas de twenga, qui a attaque google en france, je vois qu’ils ont recupere par mal de leurs positions d’avant panda… donc solution, deposer plainte contre google

  • Vincent Abry

    C’est drôle Hacène, je pensais exactement comme toi : je me disais qu’à la longue Google risque un méga recours collectif contre son algo. Il y a tellement de webmasters et sites dans le monde qui ont subi les foudres sans rien comprendre.