Google a économisé 2 milliards en 2011 en mettant son argent aux Bermudes

Voilà de quoi raviver les tensions entre l’Europe (la France notamment) et le géant de la recherche. En 2011, grâce à un coup sorti du chapeau, Google a réussi à sauver deux milliards de dollars d’impôts en déclarant 10 milliards de dollars de revenus via une firme aux Bermudes. Ce montant de 10 milliards US représente le double du total des 3 années précédentes cumulées.


Les iles Bermudes, paradis fiscal

image: bermuda.com

Etant donné que les îles Bermudes ont peu ou pas d’impôt sur les entreprises, ce montage financier a permis à l’entreprise de Mountain View de couper son montant d’impôts à payer en deux (au niveau mondial).

Cette information est sortie dans les états financiers d’une des filiales de Google aux Pays-Bas, et elle vient juste d’être dévoilée par Bloomberg. Voilà le moteur bien embarassé.

Mais Google n’est pas seul à pratiquer l’évasion fiscale qui surfe sur la limite de la légalité, puisque Amazon et Starbucks se sont fait taper sur les doigts il y a un mois au Royaume-Uni, pour avoir payé des sommes ridicules.

Si tous ces milliards non payés en taxes diverses sont réinvestis dans l’économie mondiale pour y créer de l’emploi, je n’y vois pas forcément un gros problème, mais si tout cet argent sert uniquement à payer des bonus, ça c’est pas cool….

Et pendant ce temps, plein de petites boites web sur la toile se sont pris des grandes claques de trafic (et donc de Chiffre d’Affaire pour la plupart) depuis 2 ans par les filtres maison du moteur (panda, penguin), forcément, ce genre de nouvelle n’est pas la bienvenue…. Votre avis ?

  • Pierre Tremblay

    Je ne vois aucun problème. L’idée d’impôt et de taxes impayés est complètement farfelue. C’est une idée jalouse.
    Google et plein d’autres société dont on connais tous vont s’installer dans des pays qui offre l’avantage de moins taxer. Pourquoi ils iraient volontairement payer plus quand ils ont légalement l’occasion de faire davantage de bénéfices.

    Si les autres pays sont jaloux, c’est leur maudit problèmes. Ils pourraient s’ils le souhaite vraiment cesser tout transfert et interractions avec les bahamas. Ils pourraient refuser la mondialisation et dresser un rideaux de fer autour d’eux pour s’assurer de pouvoir bien taxer tout le monde quitte à être tous pauvres. Ça marche très bien à cuba!!

    Même pour une petite entreprise web les bahamas pique ma curiosité. Pourquoi ce ne serait accessible qu’au géants??? Il doit bien y avoir moyen…

  • Nico

    Google fait de très bons produits d’une part, a un pouvoir gigantesque d’autre part et se moque carrément du monde à tous niveaux. Ne pas participer à l’effort commun c’est profiter des faiblesses et des faibles d’un système. De là à dire que Google est responsable d’une toute petite partie de la misère dans le monde…

  • JP Favre

    Inutile de concevoir un algorithme sur le pour et le contre de google & co. si l’on trouve que c’est un scandale, du vol, de l’arnaque…, n’utilisons plus google & co. Le monde est suffisamment grand. Non?

  • Pascal

    Le problème est au niveau de l’union européenne qui autorise un état comme l’Irlande à faire du dumping fiscal sur l’IS. D’un autre coté, la France n’a aussi ce qu’elle mérite à force de ne faire aucune réforme.