Google : Conspiration pour gagner plus d’argent ou simple amélioration de l’algorithme ?

Depuis deux ans, les filtres Panda et Penguin ont fait des ravages parmi de nombreux sites internet. Tellement que l’on ne compte plus les plaintes des éditeurs et webmasters sur les sites et forums de SEO partout dans le monde. Mais selon Google, ces deux noms d’animaux n’avaient pour but que d’améliorer la qualité des résultats de recherche du moteur et l’expérience utilisateur.


Dans la vidéo ci-dessous Matt explique que les webmasters et agences de référencement passent beaucoup trop de temps sur les backlinks et oublient un peu vite le côté social media et l’expérience utilisateur… En gros les éditeurs travaillent mal et c’est pour cela qu’ils sont mal classés ou qu’ils recoivent une pénalité. Bien sûr, mais comment nous n’y avons pas pensé plus tôt !? (note: ironique)

Le pantin que l'on doit croire sur parole.., heu pardon, le porte-parole antispam chez Google, j'ai nommé Matt Cutts.

Le pantin que l’on doit croire sur parole.., porte-parole antispam chez Google, j’ai nommé Matt Cutts.

Pourtant quand on regarde les résultats dans les SERPs maintenant comparé à il y a deux ans, on peut se poser certaines questions… Je ne vois pas d’amélioration sur certaines requêtes mais bien des remontées de sites ou pages de faible qualité qui arrivent en tête.

Une chose est sûre la publicité Adwords n’a jamais été aussi omniprésente et les revenus issus du CPC n’ont jamais été aussi hauts pour l’entreprise.

Dans une vidéo à la David Copperfield dont lui seul a le secret, Matt Cutts tente de nous dégonfler la théorie de la conspiration, qui enfle qui enfle… selon laquelle Google a modifié son algorithme dans l’unique but de faire plus d’argent en faisant payer les annonceurs au prix fort. Après tout, Google est une entreprise comme une autre, cotée en bourse et qui cherche maintenant à faire le plus de cash possible. Car les actionnaires n’en n’auront jamais assez.

Je vous invite à lire la véhémence de certains commentaires sur SEW qui n’épargnent pas la stratégie du moteur.