Google Buzz récolte les plaintes

Depuis sa sortie, le web entier en parle. Google Buzz suscite l’amour ou la haine.


Mais cette semaine c’est plutôt la haine et les plaintes.

L’EPIC (Electronic Privacy Information Center) a porté plainte le 17 février à la FTC américaine (Federal Trade Commission) contre le service de Google pour atteinte à la vie privée.

Le 18 février (hier), Eva Hibnick une américaine a déposé une nouvelle plainte auprès d’un tribunal californien pour obtenir une poursuite en recours collectif qui incluerait tous les utilisateurs de Gmail dont la messagerie a été associée à Google Buzz, soit près de 31 millions de comptes.

Au nom de tous ces utilisateurs Gmail, la femme voudrait aussi que Google ne lance plus d’autres services semblables à Buzz dans le futur.

Ca faisait un petit moment que Google n’avait pas connu un bad buzz mais là ca semble mal parti…

A votre avis, Google devrait-il faire marche arrière et fermer Buzz ?

  • Vlad

    Bonjour, fan des produits Google, j’ai testé Google Buzz dans tous les sens.
    Mon profil Google était professionnel : j’avais choisi de rendre visible mon nom, prénom et j’avais associé 2 sites de réseaux sociaux professionnels.
    Mon adresse Gmail est une adresse professionnelle.
    J’ai tout retourné dans tous les sens et j’en ai déduit que si je devais préserver mon anonymat, il n’y avait pas d’autres alternatives que de mettre un pseudo dans mon profil Google, rendre invisible les contacts buzz auxquels je suis abonné et ceux qui me suivent, rendre anonyme mon URL et ne pas relier au profil des sites où mon nom et prénom apparait. De plus si vous souhaitez buzzer et donc rendre votre profil anonyme, vous aurez peut-être l’idée naturelle de mettre une photo plus délire que celle utilisée précédemment pour vos contacts professionnels : attention, saviez-vous que Gmail utilise par défaut cette photo ? Vous vous retrouvez vite alors avec des envois Gmail professionnels diffusant votre tête pas très présentable…Il faut donc aussi penser à décocher une case dans les paramètres Gmail…
    Vous conviendrez que ça fait beaucoup de choses auxquelles il faut songer, ce n’est pas évident dès le départ. Je ne comprend pas pourquoi Google s’enferre à vouloir divulguer des informations privées dès lors qu’on diffuse un buzz public.
    Google devrait s’inspirer d’autres réseaux sociaux :
    – On devrait choisir un pseudo visible par défaut de tout le monde
    – Nos informations privées, nom, prénom, adresse etc devraient rester invisibles par défaut
    – On devrait pouvoir choisir à qui s’adressent les buzz, par groupes et aussi individuellement par contacts
    – On devrait pouvoir choisir à quel groupe/contact nous décidons de divulguer des informations privées (photo, nom, prénom, adresse…)
    – Google Buzz devrait se dissocier de Gmail souvent utilisé professionnellement
    – Google Buzz devrait nous laisser nous constituer notre propre réseau

    Voilà, c’est en substance le résumé que j’ai fait dans le centre d’aide Google. Ils ont encore du boulot

  • Vincent

    Je rigole doucement…

    Buzz n’est pas plus irrespectueux de la vie privée que Facebook ou Twitter.

    On peut rendre privé beaucoup de choses sur Facebook et rendre son flux privé sur Twitter de la même manière que le profil Google peut être privé et les Buzz aussi.
    Pour le coup je ne comprend vraiment pas le problème. Mon profil Google est public (car semi-pro) pourtant personnes ne peut voir mes contact buzz ni leurs mails.
    C’est fou ça les gens laissent tout le monde voir leur Followers sur Twitter et leurs « amis » sur Facebook et sont outrés par Buzz…

    Un grand mystère pour moi.

  • Vlad

    Bonjour, pour réagir à votre commentaire, j’ajouterais que je ne suis pas outré par buzz. Ceux qui le sont sont malhonnêtes ou maladroits. L’interface de paramétrage n’est pas des plus intuitives. J’aurais préféré laisser mon véritable nom sur le profil que je désirais professionnel et pouvoir buzzer publiquement sur mobile par exemple dans google map sans que mon nom apparaisse pour autant.

  • Serge Lachapelle

    Le problème c’est la transformation du service de courriel en patente à gosse sociale publique…et ce, sans possibilité de choisir d’en être ou pas…

    Ça aurait pu être simple en titi…un message a votre login gmail…voulez-vous oui ou non…simple en titi…

    C’est difficile à croire qu’une compagnie comme Google n’a pas été mieux conseillée…