Est-ce que le moteur Google existera encore dans 10 ans ?

Google peut-il réussir à faire progresser son moteur de recherche afin qu’il domine le marché dans 10 ans comme il le fait aujourd’hui ? Rien n’est moins sûr… Tad Chef de MassMediaDesign nous fournit des éléments de réponse. Rien n’est éternel dans le business, surtout dans le monde des technologies et de l’Internet. Celui qui domine aujourd’hui ne domine pas forcément demain. On en a déjà eu la preuve il y a plus de 10 ans avec des sites comme Altavista, ou même Yahoo.


dont be evil google

Personnellement je crois que Google sera une entreprise profitable dans 10 ans, mais la part des revenus issus de son moteur de recherche (et même du web) sera largement moins dominante qu’aujourd’hui. D’ailleurs l’entreprise est en train de tellement se diversifier (électricité solaire, gadgets, voitures, robotique,…) qu’elle semble avoir déjà prévu le coup.

Car en tout cas le timing n’a jamais été aussi parfait pour que l’étoile du Web se fasse démonter à petit feu :

-L’entreprise est scrutée de près depuis 2010 par la Commission Européenne (et dans de nombreux autres pays) pour abus de position dominante

-Google ne paye pratiquement pas d’impôts en France, au Royaume-Uni ou en Allemagne alors qu’elle fait des milliards en revenus. Son argent est plutôt stocké aux Bermudes

-Les médias en ligne n’arrivent pas à s’entendre avec le moteur sur l’utilisation de leur contenu dans Google News

-Désormais, le moteur n’a plus peur des critiques et fait carrément passer ses publicités Adwords pour des résultats naturels en les affichant tout en haut des pages. Faites par exemple une recherche sur « hôtel new york » et vous verrez qu’il est difficile de distinguer les pubs des résultats non commerciaux, car le fond est de la même couleur… (screenshot ci-dessous)

pubs google

-Google Shopping est devenu un gigantesque répertoire payant, alors qu’au départ il était gratuit et tout le monde était content d’être dessus (un peu comme Google Search au final…)

-Les professionnels du SEO lancent sans arrêt des avertissements sur le Google Engine Optimization, et conseillent de varier ses sources de trafic au maximum car plus aucun site internet n’est à l’abri des caprices du moteur avec ses filtres punitifs (Panda, Penguin, etc.). Même si vous respectez les règles, personne ne vous garantit de ne pas figurer parmi les dommages collatéraux du robot. La prochaine Update de Penguin va changer les règles une nouvelle fois,… des règles secrètes que seule l’entreprise de Mountain View connaît.

-Les e-commerçants sont les prochaines victimes. Inutile d’essayer de rivaliser avec les Amazon de ce monde si vous êtes tout seul dans votre sous-sol avec un budget limité. Vous devez avoir si possible un gros montant à dépenser, et de préférence dans… les Google Adwords et dans Google Shopping.

-Les actionnaires trouvent que la croissance des profits ralentit. A moins de posséder tout le Web, où mettre encore plus de pubs ? ;-)

-Le passage forcé (intégration) des comptes Google à Google+ ne change rien : le réseau social n’est pas aussi populaire que Facebook, Twitter, ou Pinterest.

-Google monopolise la recherche sur Internet avec des parts de marché démesurées en Europe (entre 90 et 95%), et un peu moins aux US (65%) mais le moteur n’est pas indiscutablement le meilleur moteur à tous les niveaux. DuckDuckGo et Bing font aussi bien le travail (le problème c’est qu’ils ne sont pas assez populaires et qu’il leur manque ce petit quelque chose pour aller grapiller plus rapidement des parts à leur concurrent no1).

Avec un tel portrait, on en sera où dans 5 ans? dans 10 ans ?

  • Fred

    Intéressant comme article, bravo!

    Google veut tout simplement trop en faire! Qu’il se concentre à sortir les résultats les plus pertinents en fonction de nos recherches! Et si les résultats de Google devenait à 90% les propriétés de Google? À quand la vrai révolution!

  • Florian

    Intéressant effectivement !

    Après je pense que google a encore du temps devant lui, mais c’est surtout le manque de concurrents qui fait que Google tient si bien