Essai du Ford Explorer 2016 Limited [Photos]

Ford m’a permis de tester l’Explorer 2016 version Limited et il faut bien avouer que c’est une belle bête, confortable et bourrée de technologie. Le modèle testé avait une Boîte automatique SelectShift à 6 vitesses et un moteur quatre cylindres EcoBoost de 2,3 litres qui développe 280 chevaux à 2500 tr/min.
On sent un peu les 2,03 tonnes du véhicule quand on accélère (normal pour moi, j’ai plus l’habitude des voitures ou VUS intermédiaires) mais même avec l’ecoboost 2,3 L ca pousse bien, sans aucun problème.


Voici mes photos ci-dessous. Niveau design, c’est vraiment une belle réussite de la part de Ford, il a fière allure :

ford explorer 2016 1

ford explorer 2016 2

ford explorer 2016 3

ford explorer 2016 4

ford explorer 2016 5

ford explorer 2016 6

ford explorer 2016 016

Les dimensions de l’Explorer en sont presque intimidantes quand on n’est pas habitué à ce genre de format, surtout en ville…. : 5,04m de longueur pour 2,29 m de large et 1m80 de hauteur. Ca fait pas mal!

Ford Explorer 2016

L’intérieur est spacieux et très confortable, avec sièges en cuir et jusqu’à 7 places assises (dans ma version il manque une place au milieu en seconde rangée dans la configuration) :

interieur cuir ford explorer 2016

ford explorer 2016 020

ford explorer 2016 021

Le coffre s’ouvre automatiquement quand on passe le pied sous le pare choc et les sièges de la troisième rangée peuvent se rabattre automatiquement en appuyant sur un bouton situé à gauche à l’intérieur :

ford explorer 2016 019

L’Explorer 2016 Limited possède une transmission quatre roues motrices intelligente (avec Terrain Management System) qui lui permet de remorquer jusqu’à 1 361 kg (3 000 livres). On peut choisir aussi le type de terrain sur lequel on roule : neige, sable, forêt.

ford explorer 4 roues motrices

Côté consommation, ce n’est pas une Yaris on s’entend mais ca n’est pas non plus exagéré. L’Explorer consomme 12,6 L en ville et 8,5 L sur route pour une côte combinée de 10,8 L/100km. Avec les 4 roues motrices, la note est plus salée mais guère davantage : 13,1 en ville, 9,1 sur route et 11,3 en combiné.

Au niveau technologie, c’est là que j’ai été impressionné, n’ayant pas l’habitude de ces gadgets hi-tech dans mes véhicules personnels :-)

Pour commencer on ouvre le Ford Explorer 2016 avec la clé dans sa poche juste en effleurant la poignée de porte. On peut aussi choisir de rentrer un code sur la portière du véhicule si on a oublié ou laissé volontairement ses clés à l’intérieur (pratique par exemple si on va à la piscine et qu’on ne veut pas traîner les clés avec soi).

Régulateur de vitesse intelligent, sièges chauffants et climatisation automatique double zone de série, bien sûr.

Sur les sièges arrière, on a droit à des ceintures gonflables, une sécurité idéale quand on a des enfants.

Côté technologie qui nous rappelle que la voiture autonome est bientôt une réalité, l’Explorer 2016 est capable -tenez vous bien- de trouver une place de parking de manière automatique (à basse vitesse en ville dès qu’un espace avec les dimensions minimales est détecté) et de se stationner tout seul (on lâche les mains du volant) sur un parallèle ou un perpendiculaire.
Les caméras avant et arrière 180 degrés ainsi que le sonar de recul et les 12 capteurs à ultrasons permettent de compléter la manoeuvre. Plutôt pratique avec un VUS de cette taille.

Aperçu de l’écran Sync avec MyFordTouch quand on se stationne en mode automatique (spécial la première fois mais il faut faire confiance à la technologie) :

ford explorer 2016 011

ford explorer 2016 013

ford explorer 2016 0074

ford explorer 2016 095

ford explorer 2016 096

ford explorer 2016 007

ford explorer 2016 008

Lorsqu’on roule sur l’autoroute, le système détecte automatiquement si on se dévie de sa voie en émettant un signal et une vibration dans le volant. Des capteurs d’angles morts entrent aussi en action en permanence.

La console centrale ou ordinateur de bord appelée aussi Sync avec MyFord Touch (largement révisée et mis à jour cette année) permet les commandes vocales pour les directions routières, pour demander de rechercher un restaurant à proximité, il affiche la météo, joue vos musiques préférées via les 12 haut-parleurs (Système Sony 390 Watts) et la connexion bluetooth avec le téléphone cellulaire, bloque les appels entrants et textos mais permet les appels sortants si on active la fonction « Ne pas déranger ». Le Sync peut aussi lire vos messages textes.

ford explorer 2016 098

En résumé c’est une belle machine qui sait sûrement s’apprécier encore plus l’hiver (4 roues motrices) et sur des terrains de jeu non asphaltés.

La vidéo promo de Ford :

Avis de Divulgation : Ford Canada m’a fourni l’Explorer 2016 Limited pour que je l’évalue. Je n’ai pas eu de compensation financière ni quelconque autre compensation que ce soit en échange.