En 2013 il y aura 2.2 milliards d’internautes

D’après Forrester Research, le nombre d’internautes dans le monde progressera de +45 % de 2008 à 2013 (intervalle de 5 ans) pour s’établir à 2.2 milliards.


En 2008 il y avait 1.5 milliard de personnes connectées à Internet. Soit presque 1 personne sur 4 sur la planète puisque la population mondiale en 2008 était estimée à 6.7 milliards d’individus.

Naturellement c’est l’Asie qui connaîtra la plus forte croissance avec notamment la Chine, l’Inde et le Pakistan.

D’ailleurs l’Asie comptera quasiment la moitié de la population totale connectée avec 43% d’internautes.

En 2013 le top 5 de personnes connectées à Internet sera bouleversé et les Etats-Unis perdront leur première place.

C’est la Chine qui occupera le premier rang, suivi des USA, Inde, Japon et Brésil.

La France aura 46 millions de connectés, soit 73% de sa population.

Bien évidemment cette forte augmentation globale est la bienvenue et ne fera que renforcer l’économie du Web dont notamment la publicité.

  • Brice Conte-Ydier

    Le marché Chinois est colossal. Ce qu’il serait intéressant à savoir, c’est sur quel genre d’ordinateur en carton les petits jaunes navigueront sur la toile. Que feront-ils ? Ou s’arrêtera leur degré de liberté dû à leur pays-« dictature » ?

  • David

    Cette projection a été faite en 2008 par Forrester Research. Or le nombre d’internautes chinois (estimé) est supérieur au nombre d’internautes américains depuis mars 2008
    (221 millions contre 218).

    Néanmoins les usages des Chinois ne sont pas les mêmes et l’aspect qualitatif serait à intégrer dans les statistiques (les Américains sont consommateurs de vidéo, adeptes des réseaux sociaux Facebook et MySpace tandis que les Chinois utilisent massivement le moteur de recherche Baidu et leur outil de messagerie QQ qui comprend aussi une plate-forme de blogs et de réseau social).

    Pour la France, avoir 73 % de la population connectée en 2013 est une hypothèse basse et bien inférieure à la situation en 2013 de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de l’Estonie et des pays du Nord de l’Europe. L’objectif de Renaissance numérique serait d’atteindre un taux de 80 % en 2012. Le plan France numérique 2012 prévoit pour sa part une offre haut débit à moins de 35 euros par mois pour tous. Avec une bonne volonté politique, nous pourrions dépasser les 80 % en 2013, ce qui serait bénéfique pour la croissance ou du moins un levier pour la sortie de crise.

    D. Fayon