Draw Something en perte de vitesse ?

Tout semblait pourtant aller pour le mieux chez notre Pictionary-like virtuel. 50 millions de téléchargements en deux mois environ pour Draw Something, voilà une performance qui en annonçait une prochaine forcément plus sensationnelle encore. Vous l’avez senti, ce n’est pas ce que je vais vous annoncer, puisque des données amassées puis analysées par WebMediaBrands nous indiquent aujourd’hui que Draw Something a perdu près de 4 millions d’utilisateurs actifs sur le mois qui vient de s’écouler. « Ce n’est pas rien ».


Plus précisément, sur la période du 2 avril au 2 mai 2012, les utilisateurs quotidiens du titre d’OMGPop sont passés de 14,3 à 10,4 millions. Un coup dur pour le développeur et indirectement pour Zynga, ayant acquis OMGPop le mois dernier contre quelque 200 millions de dollars.

Peut-on expliquer cette méforme ? Certainement. Ainsi, même s’il existe probablement plusieurs facteurs déterminants, il en est un qui coule de source pour bon nombre d’observateurs : le joueur occasionnel (à la différence du « gamer ») n’est pas fidèle. Il n’est pas spécialement attaché à une marque ou une franchise. Et il se lasse vite si on ne maintient pas en permanence son intérêt à un haut niveau.

Si vous savez lui donner envie, si vous lui montrez qu’il trouvera plus intéressant, plus original et plus facile à jouer ailleurs, il quittera sans trop de mal une application, un jeu sur lequel il aura pourtant englouti des dizaines d’heures (notez aussi que le joueur casual peut également très bien laisser tomber un jeu sans pour autant ressentir l’envie d’aller en chercher un autre). A la manière d’Angry Birds et pour parvenir à rester au sommet aussi longtemps que le jeu phénomène de Rovio, Draw Something va donc devoir se réinventer.

[via]