Des étudiants inventent un vernis à ongles anti-viol

antirape students


Quatre étudiants américains viennent d’inventer un vernis à ongles qui permet à une femme de savoir si la boisson dans son verre est du GHB, Rohypnol, Xanax ou autre drogue du viol. Il lui suffit simplement de mettre le contenu de son verre en contact avec le vernis. Si celui-ci change de couleur, c’est mauvais signe.

Undercover colors

Ankesh Madan, Stephan Gray, Tasso Von Windheim et Tyler Confrey-Maloney, tous les 4 étudiants à l’Université de Caroline du Nord, ont lancé leur startup «Undercover Colors» et comptent maintenant commercialiser leur vernis anti-viol.

L’équipe de UndercoverColors.com a déjà remporté une bourse de 100 000 dollars au K50 Startup Showcase pour développer leur produit. Mais ce n’est pas suffisant et pour y arriver, ils ont besoin de soutien financier. Vous pouvez aider sur cette page en faisant une donation : undercovercolors.cloverdonations.com/uc-donations-page/.

drogue du viol

«Avec notre vernis à ongles, une femme pourra assurer sa sécurité en toute discrétion en agitant simplement sa boisson avec le doigt. Si le vernis à ongles change de couleur, elle comprendra que quelque chose ne va pas. Alors que les drogues du viol sont souvent utilisées pour faciliter une agression sexuelle, il existe très peu de science pour les détecter. Notre objectif, c’est d’inventer des technologies qui permettent aux femmes de se protéger contre ce crime odieux et omniprésent»

undercover