Des chercheurs inversent le processus de vieillissement sur des cellules souches adultes

Stopper le processus de vieillissement, c’est l’un des vieux fantasmes de l’espèce humaine. Cela voudrait dire qu’à partir d’un certain point on pourrait atteindre l’immortalité et la vie éternelle.


Scientifique

Mais inverser le processus du vieillissement biologique, c’est encore plus fort. Et c’est pourtant ce qu’ont réussi à faire des scientifiques du Buck Institute et de l’Institut de Technologie de Géorgie.

Le groupe de recherche a pu arrêter la dégénérescence de cellules souches adultes en leur permettant de se régénérer (donc de rajeunir).

Les cellules souches adultes jouent un rôle prépondérant dans l’organisme en remplaçant les tissus endommagés. Mais plus la personne vieillit, moins ces cellules de remplacement sont dans un état irréprochable.
En les rajeunissant, les chercheurs régleraient ainsi un problème de taille, permettant à l’être humain de vivre vraiment plus longtemps. Dans un premier temps il s’agirait de « réparer » les malades avec du tissu organique tout jeune, tout neuf. Dans un deuxième temps (dans 30, 50 ans ?) on pourrait possiblement appliquer le même processus sur des personnes en bonne santé mais qui commencent à vieillir. A partir d’un certain âge on pourrait décider « là j’arrête de vieillir »…

“We demonstrated that we were able to reverse the process of aging for human adult stem cells by intervening with the activity of non-protein coding RNAs originated from genomic regions once dismissed as non-functional ‘genomic junk’,” said Victoria Lunyak, Ph.D., associate professor at the Buck Institute for Research on Aging.

Concrètement, les applications reconstructives (pour le moment sur des tissus malades uniquement) pourraient avoir lieu pour réparer les muscles du coeur à la suite d’un infarctus, pour guérir plus rapidement des blessures, pour produire de l’insuline pour les patients atteints de diabète de type 1, pour regénérer des os fragilisés, pour soigner l’arthrite et l’ostéoporose, etc.

  • vincent

    c’est dommage cher ami que vous soyez si mal renseigné, car même le cerveau renouvelle ses neurones, le fait que l’on pensait que cela n’était pas possible remonte à plus de vingt ans, aujourd’hui il est prouvé que de nouveaux neurones naissent tous les jours, et même si ce n’était pas le cas, vu le nombre de neurones qui disparaissent tous les jours,par rapport au nombre de neurones que nous avons et l’immense possibilité de connections, un millier de synapses possibles , donc de connexion pour chaque neurone, on aurait tout le temps de vieillir, il nous faudrait quelques siècles pour être gâteux, ce n’est pas tellement la perte de neurones qui nous fait vieillir le cerveau, mais leur vieillissement
    merci quand même pour la réflexion