Dell racheté par Michael Dell

Non ce n’est pas une blague : le fondateur de Dell, Michael Dell, rachète son entreprise (avec 14% de ses parts et un apport de 700 millions de sa fortune personnelle) à l’aide du fonds d’investissement SilverLake (apport d’1 milliard) et de Microsoft (apport de 2 milliards), et de plusieurs banques pour un prêt à hauteur de 15 milliards $ . Le but de l’opération : sortir de la bourse, transformer l’entreprise publique en entreprise privée pour mieux rebondir dans de nouvelles orientations stratégiques qui seront à l’abri des marchés.

Michael Dell, fondateur de l'entreprise américaine Dell

Les actionnaires recevront 13.65$ par action en cash (un bonus de 37% par rapport au cours de décembre 2012), ce qui valorise l’entreprise américaine à 24,4 milliards de dollars. Il s’agirait d’une des plus grosses acquisitions avec effet de levier de ces dernières années. Le pari est tout de même risqué car la nouvelle entreprise aura 15 milliards de dollars de dettes.


Il y a 6 ans, Dell était le premier fabricant de PC alors qu’aujourd’hui il est en 3è position derrière HP et Lenovo. Et tout le monde sait que les PCs, aussi personnalisés soient-ils, c’est bien, mais en 2013 beaucoup de monde préfère avoir une tablette (ou un smartphone).

La fabricant d’ordinateurs fondé en 1984 se réorientera dans le logiciel et les services informatiques aux entreprises avec le Cloud Computing, l’offre pour le grand public n’étant pas suffisamment rentable à elle seule.

L’infographie du journal Les Echos :

Dell en 2013

Avec le marché du PC largement rongé par celui des tablettes depuis la sortie de l’iPad en 2010, il y avait urgence pour le fabricant d’ordinateurs. Le chemin vers la renaissance sera long, et il sera très probablement parsemé de réductions de personnel entre-temps (Dell avait 110 000 employés en 2012).

  • fran6t

    Un qui doit se dire bienvenue au club, c’est Leclerc (fils) qui refuse depuis toujours d’être en bourse la mésaventure DELL semble bien lui donner raison.