Un Datacenter de Google entièrement refroidi à l’eau de mer

Vincent (G+)
Technologie
25 mai 2011
949 Views

Hamina Datacenter

Ca se passe en Finlande, et il s’agit du dernier datacenter innovant construit par Google : celui de Hamina.

Ce dernier a la particularité d’être entièrement refroidi par l’eau de mer. C’est écologique et c’est cela permet de faire des économies considérables (le système de refroidissement/air conditonné engendre souvent la plus grosse dépense d’un datacenter).

Fonctionnement :

L’eau de mer est aspirée dans des tunnels de granit (l’endroit est une ancienne papeterie) et envoyée dans les tuyaux à travers le centre de données. La chaleur des serveurs est dissipée par les échangeurs et mélangée à l’eau froide, qui est ensuite reversée dans l’océan.

Ce Datacenter Google totalement refroidi par eau de mer est une première chez les géants du Web. On se rappelle aussi que Facebook a récemment innové en la matière avec un système de refroidissement par air froid direct.

[businessinsider]

a ecrit 7946 articles

Webmarketer depuis 1999. Besoin de mes services de contenu et de marketing ? Contactez-moi par email, via Linkedin ou visitez ma section A Propos.


3 Commentaires to “Un Datacenter de Google entièrement refroidi à l’eau de mer”

  1. Jérôme dit :

    Pas si vite, c’est pas écologique mais peut être moins polluant.
    Il faut pas oublier que l’eau de mer ressort avec une température plus élevée que la normal ce qui a des conséquences sur la faune aquatique. Exactement le même problème qu’avec les centrales nucléaire.

  2. Luc dit :

    Excellente info : enfin un exemple de parc de serveurs prenant en compte la dimension environnementale. Parce qu’on en parle peu (quoi que de plus en plus ces derniers temps), mais la facture écologique du web est énorme, avec tous ces hectares de serveurs aux quatre coins de la planète, qui consomment des tonnes d’électricité 24 h sur 24.
    Donc, pour une fois, bravo Google… Ils n’ont plus qu’à mettre en place ce système de refroidissement pour tous leurs datacenters, même s’il faut déplacer tous ceux qui sont trop loin de la mer.

  3. VooKs dit :

    Article intéressant.
    Mais attention, tout cela est, comme d’habitude, protégé par des moyens juridiques
    puissants. Qu’on se le dire : Google partage les richesses des autres, mais pas les siennes.
    article:
    http://www.village-justice.com/articles/Google-partage-richesses-autres,7144.html