Cybercriminalité sur Twitter, Malwares et Spam : le rapport de Barracuda Labs

Barracuda labs

Barracuda Labs vient de publier un premier rapport sur les réseaux sociaux (Twitter en particulier) et la Cybercriminalité.

Le rapport aborde les problèmes de sécurité sur Twitter (et Réseaux sociaux), les tendances en terme de cybercriminalité et les spams et virus.


Voici quelques points marquants du rapport en ce qui concerne Twitter :

Seulement 21% des utilisateurs sont des VRAIS utilisateurs (les autres étant du spam et robots)

L’âge d’or de Twitter : entre novembre 2008 et avril 2009 quand 27 utilisateurs du Top 50 -incluant des célébrités- se sont créés un compte Twitter.
Explosion du taux de croissance de Twitter pendant cette même période : de 2,02% en novembre 2008 à 21,17% en avril 2009.
Fort impact des célébrités sur les réseaux sociaux qui ont incité leur fans à se créer des comptes.

Le Taux de cybercriminalité sur Twitter a été stable (2006 = 1,2% ; 2007 = 1,7%) et puis il a explosé de 66% pendant la période d’âge d’or de Twitter (passant de 3,36% à 12% en octobre 2009). Les attaques se sont faites de plus en plus fréquentes.
Les cybercriminels suivent la masse des utilisateurs et le taux d’activité malveillante augmente en fonction de la popularité des réseaux sociaux.

Taux d’utilisation de Twitter : de plus en plus d’activité dans les comptes en 2009.
-26% des utilisateurs ont au moins 10 followers , une croissance de + 30% par rapport à juin 2009.
-40% des utilisateurs suivent au moins 10 personnes, une augmentation de 18% par rapport à juin 2009.

L’étude aborde aussi les tendances dans les Malwares et les menaces par Email :

Côté Malwares en 2009, les pirates ont redoublé toujours plus d’ingéniosité. Il y a eu 31 % d’exploitations humaines via Phishing et faux logiciels, et 69 % d’exploitations dans des failles logicielles.  (illustration ci-dessous)

Malwares tendances

Côté messagerie en ligne, Barracuda Labs dit avoir étudié 700 milliards de mails en 2009, sur lesquels :

92.24% étaient du spam
• 0.07% étaient infectés
• 1.12% étaient suspects
• 6.57% étaient des emails légitimes

6.57 % cela signifie qu’un seul email sur 15 est légitime, tout le reste n’est que spam… incroyable.

Pour plus d’informations, vous pouvez  Télécharger le rapport au format PDF.