Comment stopper une rumeur sur internet

page introuvable


Lors de l’épisode malheureux de Laure Manaudou qui a débuté il me semble autour du 15 décembre plusieurs blogueurs francophones auraient diffusé les photos compromettantes.

J’ai appris la nouvelle assez tard comme en témoigne mon article daté du 21 décembre. A cette date il m’était impossible de mettre la main sur les photos dans la blogosphère franco (je les ai vus par email).

Preuve est donc que les mises en garde des avocats de la nageuse ont eu un effet assez rapide (un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende ca dissuade un peu). Et je dirais encore plus que les avocats, le nombre de blogs influents ayant parlé de cette nouvelle en utilisant les requêtes précises utilisées par les internautes ont eu un effet bénéfique pour Laure.

Que ce soit Otto, Abondance, Presse-Citron, Buzz du Net, Koreus et ceux que j’oublie, tous ont contribué à noyer le buzz en utilisant les requêtes adéquates, en affichant un message d’encouragement et surtout en ne diffusant pas les photos.

Comme dans mon cas, le but de ces blogueurs était de surfer sur la vague du flot de visiteurs mais aussi d’en parler comme analyse d’un phénomène web avec en bonus le détournement de la requête initiale vers un article de soutien.

Des gros blogs comme ceux cités plus haut ont plus de chances de voir à requête égale leurs résultats en tête sur Google, ce qui éclipse ainsi les plus vilains.

Maintenant, je viens de prendre connaissance de certains services qui existeraient sur internet pour protéger la réputation tels que Web-Réputation.

Je n’ai aucune idée de comment ils procèdent dans les détails mais ca se devine assez facilement. A une rumeur hostile, ils doivent sortir deux ou trois news sur la personne afin de limiter les effets du mauvais buzz. Ou bien à une rumeur de sex tape comme c’est le cas ici, ils font répondre les concernés par une vidéo parodie qui sera par la suite effacée.

Mais bien plus qu’un tel service (payant), la blogosphère pourrait se regrouper en « association » et décider d’une action commune pour contrer un buzz ou le noyer en quelques heures ?

Ce service pourrait être offert gratuitement en mode soutien dans le cas de personnes comme Laure Manaudou ou d’infortunés inconnus comme le star war kid québécois de 15 ans qui a terminé son année interné.

La blogosphère est assez mature pour ce genre d’action et je ne serais pas surpris de voir quelques initiatives dans cette direction dans les prochaines semaines.

  • Marion

    Tres bonne initiative de la part du net…!!

  • dvdVilleurbanne

    J’aime bien l’idée, la blogosphère au service du bon sens ! Encore faut il savoir ce qu’est le bon sens ?!?

  • Matt

    Bonne idée oui, mais après ça fait vraiment « les gentils & les méchants », sachant que c’est souvent la blogosphère qui relaie des « mauvais buzz », qui peuvent être néfaste à l’image de quelqu’un, comme ici pour Laure Manaudou… Mais c’est vrai qu’en écrivant mon article, je m’étais un peu dit ça, que plus les articles sans photos étaient publiés, moins les photos de Laure seraient diffusées!

    Et d’ailleurs, en ce moment je suis placé assez loin dans Google sur « Laure Manaudou nue » (genre 10e page), et pourtant j’ai encore pas mal de visiteurs qui cherchent, et qui vont jusqu’à cette 10e page… J’ai pas encore eu le courage de vérifier si on trouvait beaucoup les photos dans les premières pages, mais je pense que non, et c’est tant mieux !

    Donc des blogs au service du bon sens ok, mais faut faire attention qu’il n’y ai pas trop de blogs « au service du mal » … sinon ça risquerai d’être mauvais pour tout le monde !

    ( j’ai l’impression que je me suis légèrement emballé en écrivant cet article… faut que je fasse attention à ne pas tomber du coté obscure de la force! :-P ).

  • Sébastien C.

    C’est une initiative louable, mais encore faut-il que quelqu’un prenne le temps d’organiser tout ça. Il faudrait une sorte d’ONG mondiale du contrôle du Buzz. Et pour le coup on tombe dans un paradoxe puisque nous qui défendons la liberté d’expression, où seraient nos limites ?

  • Otto

    @paupaul : je n’ai ni été contacté par les avocats de laure, ni reçu de commentaire et de mail de lecteur qui me disait qu’ils n’adhérait pas … au contraire

    @vincent :

    j’avais flairé cette histoire le 1er avril 2007 en publiant un billet poisson d’avril :

    http://www.chauffeurdebuzz.com/laure+manaudou+nue-687

    j’avais prédit cette histoire dans mon billet :
    http://www.chauffeurdebuzz.com/laure+manaudou+viree+par+son+club-1375

    :)

  • Laurent

    L’idée de contrer un buzz est intéressante, mais elle me rappelle le Google Bombing, dont le moteur de recherche a annoncé avoir contré les possibilités.
    Quand aux buzzeurs, il ne fait aucun doute, comme dit Paul, que les motivations sont purement mercantiles.
    J’admire plutôt les vrais buzz d’envergure et sain comme celui de Marc Ecko qui est allé prétendre tagger Air Force One.

  • Greg

    Tu viens de me donner une idée à aborder dans mon futur mémoire, dont le thème est justement les rumeurs sur internet ;)

  • Vincent Abry

    Tant mieux Greg :-)

  • Paupins

    Greg,
    Moi aussi je fais mon mémoire sur la rumeur sur Internet. c’est quoi exactement ta problématique ?
    Il y a tellement de choses à dire, que je ne sais pas quel angle d’attaque prendre.