Comment cet artiste transforme les plages en des tableaux éphémères


Pour l’artiste californien Andres Amador, la plage est son tableau. Le sable, sa matière première. L’appareil photo, le seul outil lui permettant de témoigner de dessins qui seront effacés quelques heures plus tard. Alors que Simon Beck dessine des crop circles avec ses pieds dans la neige, Andres fait la même chose dans le sable, avec un rateau. Le résultat est tout aussi incroyable.

Quand il est en forme, et surtout que la marée basse s’y prête, Andres peut réaliser des toiles de sable pouvant atteindre presque 10 000 m2.


Andres Amador

aa2

aa3

aa4

aa5

aa6

aa7

aa8

aa9

aa10

aa11

aa12

aa13

aa14

aa15

  • Fabien Lionnet

    C’est magnifique … Et le côté « temporaire » des oeuvres ne fait qu’en renforcer la magie, un peu comme si, lorsqu’elles avaient disparu, on se réveillait d’un rêve …