Cisco élimine 2% de son effectif


L’équipementier américain Cisco (CSCO-Q) a annoncé hier son intention d’éliminer 1300 emplois au sein de l’entreprise, dans l’objectif de simplifier son organigramme pour mieux affronter les nuages qui se pointent au niveau économique mondial.


L’entreprise souhaite ainsi favoriser les prises de décisions rapides au sein de son organisation et améliorer son agilité face aux défis à venir.

Ces mises à pied surviennent quelques mois seulement après que l’entreprise ait avisé que le contexte économique actuel pourrait compliquer l’atteinte des objectifs de ventes trimestrielles fixées par ses dirigeants.

Cisco Systems compte 65 223 employés. L’année passée, l’entreprise dirigée par John Chambers avait déjà éliminé 10000 employés (15% de l’effectif d’alors) dans le cadre d’un programme de rationalisation destiné à réaliser des économies minimales d’un milliard de $US annuellement.

Les coffres corporatifs débordent, pourtant. Au 28 avril dernier, près de 49 milliards de $US figuraient au bilan.

L’entreprise traîne cependant un passif de près de 17 milliards de $US.

L’entreprise dévoilera ses plus récents résultats financiers du quatrième trimestre le 15 août prochain.

Le titre boursier de Cisco (CSCO-Q) cède 4,92% (-0,79 $US), à 15,28 $US et se rapproche ainsi de son bas annuel de 13,30 $US. L’entreprise verse désormais un dividende annuel de 0,32 $US, ce qui représente un rendement d’environ 2,00% au cours actuel.