C’est la guerre dans les petites annonces en France

Après la guerre du feu, la guerre des blogs, voici maintenant la guerre dans le marché des petites annonces.


Selon le Journal du Net, SeLoger.com vient d’assigner en justice 3 sites français métamoteurs de petites annnonces immobilières:

« Nous venons de porter plainte contre trois métamoteurs de petites annonces immobilières qui nous polluent de manière systématique. Il s’agit de Yakaz, Gloobot, et Solus-immo (Comintoo) » dixit Jean-Fabrice Mathieu, directeur de Seloger.com

Et SeLoger n’y va pas avec le dos de la cuiller: il réclame 300 000 euros de dommages et intérêts à chacun d’entre eux.

Seloger a réalisé un chiffre d’affaire de 57.2 millions d’euros en 2007 et c’est la société internet qui a la plus grosse valorisation en France avec 550 millions d’euros.

Heureusement la société ne fait pas que « attaquer » ; elle devrait réaliser plusieurs acquisitions de sites concurrents de niche dans les mois à venir.

En face, les 3 sites attaqués n’entendent pas se laisser impressionner et vont réagir.

L’affaire va être suivie de près car elle pourrait bien faire jurisprudence.

« les moteurs de recherche verticaux sont-ils des parasites, gagnant de l’argent grâce aux efforts commerciaux des éditeurs de petites annonces, ou des apporteurs d’affaires, facilitant l’accès aux annonces dispersées sur Internet pour ses utilisateurs ? La question a déjà été posée en 2001 dans une affaire opposant le moteur Keljob et l’éditeur Cadremploi. A l’époque, le Tribunal de grande instance de Paris avaient conclu à la contrefaçon, en défaveur de Keljob.«

  • Lionel

    Il y a déjà une jurisprudence sur ce genre de moteurs verticaux. Keljob avait été condamné à ces débuts pour avoir renvoyé sur Cadremploi et autres Cadresonline; Depuis, ils se sont plutôt concentrés sur les offres des cabinets de recrutements ou de sites moins connus. Il y a donc de fortes chances que Seloger gagne son procès.

  • Vincent

    Oui je sais Lionel mais autre temps autres moeurs, on est en 2008. Keljob ca remonte à 7 ans en arrière. C’est clair que Seloger a le droit de ne pas voir ses annonces sur d’autres sites, par contre 300 K euros je n’y crois pas trop.

  • David

    c’est plus la guerre du feu, mais ça chauffe toujours.

  • detectimmobilier

    Il est normal que Se Loger trouve son maître un jour.
    A publier 10 fois la même annonce…….

  • Chasseur Immobilier

    Les sites d’annonces fleurissent car ils ne sont pas règlementés.
    Beaucoup d’entre eux ne revêtent pas les mentions légales obligatoires

  • Francois

    Salut,

    Je connais un cas en Suède ou un moteur de recherche qui affichait les annonces d’un grand site d’annonces a gagné. La cause? – Ce sont les utilisateurs qui ecrivent les annonces, pas le site lui meme. Il y a un autre moteur de recherche qui vient d’être lancé cette année, Wakazaka.com (il existe ausi en france: wakazaka.fr), et l’on peut y trouver des annonces du monde entier, France, Allemagne, Pologne, Russie, Chine… C’est vraiment pas mal, on peut vite voir le prix d’une BMW en Allemagne ou d’un iPod en Chine. Juste a comparer…

  • Franck

    Bonjour,
    Nous n’entendons plus parler de cette affaire.
    Savez vous si cela a été jugé ?

  • Chasseur Immobilier Toulouse

    Pour l’instant, seul Trovit semble échapper aux foudres de Se Loger….

  • Sebastien

    Bonjour,

    Se loger qui avait attaqué Gloobot a été débouté sur tout les points par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 26 janvier 2012 en première instance… après 4 ans de procédure.
    Jugement complet à voir sur http://www.legalis.net/spip.php?page=jurisprudence-decision&id_article=3318