Blackberry n’est plus à vendre

Finalement dans la saga Blackberry, on en revient au point de départ puisque l’entreprise vient de refuser l’offre de rachat de Fairfax pour 4,7 milliards de dollars (une offre pas vraiment satisfaisante mais qui n’aurait pas pu aboutir, Fairfax n’ayant pas les liquidités nécessaires pour racheter BB).


Blackberry Ltd

Les projets à court terme n’incluent plus la vente de la compagnie mais plutôt une augmentation de capital à hauteur d’un milliard de dollars, à laquelle Fairfax souscrira 250 millions de $. Cela sera suffisant dans l’immédiat pour les opérations courantes mais le temps commence à presser car d’ici 18 mois, la firme ontarienne pourrait bien tomber à court de liquidités. Il serait temps de trouver une solution ou bien un acheteur sérieux…

Dans le même temps, le CEO actuel Thorsten Heins a été remplacé par John Chen, nouveau CEO par interim et ancien directeur de Sybase.

John Chen

A la bourse de Toronto, l’humeur n’était pas à la fête aujourd’hui puisque l’action de BB abandonnait -16% à 6.77$.

Et dire que Blackberry (ex Research in Motion) était valorisé à 80 milliards de dollars il y a 5 ans…