Apple victime de sa plus grosse attaque informatique sur ses Macs


Il y a d’abord eu le New York Times, Bloomberg, le Wall Street Journal, Twitter et Facebook qui ont été victimes des mêmes hackers récemment (apparemment tous chinois, mais il n’y aucune preuve formelle). Aujourd’hui c’est Apple qui vient confirmer à Reuters qu’il y a bien eu intrusion dans les ordinateurs Macintosh de certains de ses employés ainsi que sur des Macs utilisés par des centaines d’autres entreprises. La Pomme n’a ni confirmé ni infirmé le vol de données confidentielles sur ces ordinateurs.

Apple Mac piraté

image : cultofmac


Il s’agit de la plus grosse cyber-attaque de l’histoire contre Apple, en ce qui concerne les ordinateurs Macintosh.

Le logiciel malveillant se serait répandu via un site pour les développeurs de logiciels, en utilisant une vulnérabilité du plugin java dans les navigateurs web.

Apple a fait une mise à jour logicielle aujourd’hui et permet aux détenteurs de Mac de supprimer le malware java si celui-ci est détecté sur la machine de l’utilisateur.

Facebook qui a aussi connu le même genre de mésaventures il y a une semaine est en train de collaborer avec le FBI à l’heure actuelle. Cette attaque ne se limite pas à quelques journaux US ou compagnies high-tech puisqu’elle toucherait des centaines d’entreprises aux Etats-Unis. Barack Obama a d’ailleurs appelé lors de son récent discours sur l’état de l’Union à la mise en place d’une meilleure protection des Etats-Unis contre les cyber-attaques.

En parallèle, la firme de sécurité informatique Mandiant vient de dévoiler hier des preuves vidéos accablantes d’une attaque militaire chinoise (via l’unité secrète 61398) dirigée contre les USA (mais aucune info ne confirme que cela a un lien avec les attaques récentes) :