iPhone: 150 milliards en 5 ans dans les coffres d’Apple


D’après la plus récente étude publiée par la firme de recherche Strategy Analytics, Apple aurait généré la somme colossale de 150 milliards de $US en ventes cumulatives depuis le premier lancement du iPhone le 29 juin 2007 aux États-Unis, ce qui représente l’écoulement de plus de 250 millions d’appareils mobiles intelligents pour cette même période, et ce, au niveau mondial.

Galaxy Note iPhone 4S


De tels chiffres démontrent l’importance du iPhone dans le domaine de la téléphonie mobile et le succès spectaculaire associé à la rentabilité de la firme de Cupertino.

Neil Mawston, Directeur exécutif au sein de la firme Strategy Analytics, soulève avec justesse que le iPhone se veut un immense catalyseur de profits pour Apple. «Cependant, certains signes suggèrent que les cinq prochaines années du iPhone pourraient s’avérer plus difficiles. Certains opérateurs téléphoniques commencent à être préoccupés par le haut niveau de subventions requis pour écouler le iPhone, alors que Samsung continue d’étendre sa gamme Galaxy pour concurrencer Apple avec davantage de crédibilité», de dire par voie de communiqué M. Mawston.

De telles ventes ont assurément contribué à la constitution de l’imposant trésor de guerre d’Apple, qui possède plus de 100 milliards de $US en encaisse, liquidités et placements à diverses échéances.  Les actionnaires d’Apple pourront très bientôt voir la couleur de cet argent, de par l’entremise d’un dividende annuel de 10,60 $US confirmé par Apple en mars dernier. Le premier versement trimestriel devrait d’ailleurs être annoncé très prochainement, et le programme de rachat d’actions pour fin d’annulation annoncé en mars sera également mis en branle dans les prochains mois.

Source: Bloomberg