Apple devra payer 368 millions pour violation de brevets dans Facetime


Apple va devoir passer à la caisse pour avoir violé des brevets appartenant à l’entreprise américaine VirnetX. La firme à la Pomme devra débourser la somme de 368,2 millions de dollars US (elle en demandait 708 millions) pour avoir utilisé des technologies de VirnetX dans FaceTime, l’application de chat vidéo qui est disponible sur iPhone, iPad et Mac.

VirnetX« The VirnetX patents cover the use of a domain-name service to set up virtual private networks, through which a website owner can interact with customers in a secure way or an employee can work at home and get access to a company’s electronic files. VirnetX had sought $708 million in damages. »
source: bloomberg


La compagnie qui vient de remporter une victoire contre Apple n’en est pas à ses premières armes ; au contraire elle est même spécialisée dans le patent troll ou l’art de déposer des brevets pour poursuivre ensuite. Dans ce cas précis, la firme se défend par l’intermédiaire de son avocat en affirmant qu’Apple n’avait pas voulu régler pour une somme raisonnable l’utilisation de ses brevets.

Virnet X a déjà fait plier Microsoft en 2010 pour 200 millions de dollars (histoire de clore le dossier) et est actuellement en procès contre Siemens, Avaya et Cisco [source].

L’action d’AAPL perdait 3,3% pendant que celle de VHC bondissait de +25% à la bourse de New York.

Facetime Mac