Allo «Ello», le réseau social aux antipodes de Facebook


Depuis quelques jours, les médias internationaux (surtout aux US et au Royaume-Uni) ne parlent plus que de lui : dites bonjour à « Ello.co« , le nouveau réseau social trendy, résolument anti-Facebook et créé par des artistes et designers.

Ello


Ce réseau social ouvert et nouveau genre existe depuis le mois de mars mais vient de prendre son envol récemment grâce à un arrivage massif de la communauté LGBT et principalement les Drag-Queens qui se sont vus refuser leurs pseudos sur Facebook. Actuellement en version bêta, Ello ne montre aucune publicité, ne demande pas de date de naissance et contrairement à Facebook, il permet l’utilisation des pseudonymes.

Ello est public mais il est pour le moment réservé à ceux qui ont une invitation personnelle uniquement. Sinon, il faut inscrire son email sur la page d’accueil pour demander une invitation.

Suite à cette étape, l’on découvre le message moteur de Ello, celui qui explique que l’on est tous un simple produit sur Facebook, contrairement à chez Ello, où l’on respecte la vie privée sans vendre nos données personnelles (bien que le site en garde quelques unes en mémoire: « Ello collecte des informations, dont votre localisation géographique, votre langue, les liens que vous partagez, et le temps que vous passer sur Ello. ») :

Ello2

Le CEO d’Ello est Paul Budnitz, qui même s’il semble avoir des grandes idées de philanthropie (le réseau veut se financer par les dons) et de liberté, est un homme d’affaires qui est également derrière le site Kidrobot.com, une marque de vélos de luxe, et qui a été financé à hauteur de 500 000 dollars par la firme FreshTracks Capital pour booster son réseau social.

Sur Ello, du point de vue de l’annonceur (s’il y en avait) vous ressembleriez potentiellement à ceci :

Ello confidentiel

Ello est un mélange de Tumblr et de Twitter, avec un design tout ce qu’il y a de plus simple. Voici des pages d’exemples :

Ello Profil

Ello page

ello member

Pour le moment impossible de dire s’il s’agit d’un pétard mouillé ou d’un véritable début de tendance mais une chose est sûre, ce réseau social n’aura jamais eu autant de visibilité que maintenant. Aussitôt devenu populaire malgré le fait qu’il soit pourtant sur invitation seulement, il est aussi déjà critiqué par certains observateurs.

Prenons rendez-vous dans quelques semaines. Si l’on en parle encore et qu’une masse critique déménage de Facebook vers Ello, alors ce sera un vrai départ. Pas avant.