Ajustement de la portée organique Facebook : Voici les gagnants et les perdants

Dans quelques secondes vous allez lire ci-dessous une liste de « gagnants et perdants » du nouveau filtrage organique punitif de Facebook. Tiens, ça ne vous rappelle pas les listes de gagnants/perdants SEO qui étaient publiées suite aux filtres Panda/Penguin de Google ? Et bien oui vous avez tout compris, c’est le même principe. Facebook nous sert le même repas mijoté que nous a servi Google il n’y a pas si longtemps. Mais à sa manière : au lieu de punir les référenceurs, on punit cette fois les marketeurs (et ca englobe pas mal plus de monde, de la petite entreprise à la femme au foyer qui essaie de gagner un peu de sous). Des punitions sans raisons très valables si ce n’est pour montrer qui est le vrai boss et pour rappeler de façon claire que Facebook comme Google ne sont pas des organisations caritatives.


Selon Adweek qui obtenu les données de Comscore, entre novembre 2013 et février 2014, voici les pourcentages en chute/gain de trafic depuis Facebook de sites viraux et d’actualité à fort trafic :

trafic facebook organique

Un peu difficile de tirer des conclusions d’un tel tableau (la liste est petite) car Elite Daily/Upworthy/Viral Nova/Distractify ont pris toute une claque alors que Buzzfeed qui fait à peu près la même chose (avec beaucoup plus de moyens et de personnel) a gagné +20%. Favoritisme ou reach organique ajusté manuellement ?

De même pourquoi le très respectable New York Times a connu une chute de -16% des référents Facebook alors que The Guardian ou Business Insider à l’inverse ont progressé ?

La seule conclusion qui vient à l’esprit est que Facebook tente de diminuer la portée organique des pages pour forcer les grosses marques à payer de la publicité (la plupart des grands médias sont épargnés pour l’instant). Cela pourrait ne pas être si choquant quand on s’appelle « Grosse marque X » avec 10 millions de fans et qu’on profite gratuitement de Facebook. Mais alors pour les PME, indépendants et blogs qui ont travaillé très fort pour attirer des fans et avoir de la visibilité avec leurs pages, cela peut être extrêmement frustrant.

Il reste Twitter (et Google+) qui semblent encore être épargnés par quelconque filtre préférentiel. Mais combien de temps cela va t-il prendre avant que Twitter ne sorte son propre algorithme magique lui aussi?