Achat de lien texte: Google va punir

En me remettant un peu à jour dans les techniques de référencement, j’ai découvert que l’achat de liens texte était monnaie courante (décidément je suis très en retard..).

Cette technique a pour but principal d’augmenter le PR (Page Rank) de son site et d’être donc plus visible sur Google.


Apparemment de nombreux professionnels de SEO (Search Engine Optimization) utilisent ces méthodes.

Sauf que Google va sévir dès cette année.

Matt Cutts SEO Team Google

Dans un récent billet, Matt Cutts -responsable SEO chez Google- invite les internautes à dénoncer les éditeurs de sites qui vendent des liens textes via la console « Spam Report » de son compte Google.

Et parmi les outils utilisés pour vendre des liens texte, il y en a une pléthore: Text Link Ads, Linkworth, Textlinkbrokers, Linkadage… Attention donc à ceux qui vendent des liens via ces intermédiaires.

Dans un autre billet Matt Cutts écrit: « Google is going to be looking at paid links more closely in the future« . (Google s’apprête à regarder de plus près l’achat de liens texte dans le futur).

C’est donc une avancée supplémentaire de Google pour nettoyer son index du spam et d'empêcher le trading de PR.

Par contre comme j’ai pu le lire dans les commentaires de Matt Cutts, on se demande bien comment va faire Google pour détecter les liens achetés des vrais échanges de liens..

Et certains de crier au scandale que le géant californien veut empêcher le business des liens sponsorisés pour le rediriger sur Adwords..

Dans le fond ce n’est pas faux pourquoi freinerait-il un tel business alors qu’il vend lui-même des liens sponsorisés?

Ou alors peut-être qu’il serait tant pour Google de commencer à indexer ses sites en attribuant plus de poids à d’autres paramètres comme le contenu plutôt que les backlinks et le PR?

6 Comments

  1. giordano 8 février 2009
  2. adoucisseur 9 juin 2009
  3. Vêtements bébé 2 juin 2010
  4. Campagne Netlinking 2 août 2010
  5. Joseph 11 octobre 2011
  6. seo geneve 17 septembre 2012