A qui appartiennent les mystérieuses tours cellulaires aux Etats-Unis ?

fausses tours cellulaires

C’est le CEO d’ESD America, Les Goldsmith, qui en a fait la révélation au site Popular Science le 27 août : il existe à l’heure actuelle 19 tours cellulaires fantômes à travers les États-Unis, capables d’intercepter n’importe quel appel.


tours cellulaires fausses

Petit problème, elles n’appartiennent à aucun opérateur connu, et ni à la NSA puisque l’Agence américaine n’en a pas besoin (il lui suffit d’aller se servir directement chez l’opérateur).

Mais alors qui ? le gouvernement américain, l’armée (puisqu’elles se trouvent près de bases militaires) ou encore une puissance étrangère ? Pour le moment le mystère s’épaissit et aucune réponse n’est arrivée.

ESD America a découvert ces fausses tours de téléphonie cellulaire grâce à son produit vedette, l’ultra-sécuritaire CryptoPhone 500, destiné aux agences d’intelligence, les forces militaires, spéciales et la police. Cet appareil de niveau militaire coûte 3500$. Il se fixe discrètement sur le dessus d’un Samsung Galaxy S3 et offre un super cryptage avec une version personnalisée d’Android qui supprime 468 vulnérabilités. Rien que sur la version OS Android du Galaxy SIII, les équipes d’ESD America ont découvert des fuites de données vers des éléments inconnus et ce jusqu’à 90 fois par heure.

CryptoPhone 500

connexion non cryptee

Ces tours interceptrices sont capables de fonctionner avec un téléphone iOS ou Android. Popular Science rapporte que « peu importe si votre smartphone utilise iOS ou Android, il a un deuxième système d’exploitation installé sur une partie du téléphone et appelé processeur de bande de base. Celui-ci fonctionne comme un intermédiaire entre l’OS principal du téléphone et les tours cellulaires. Ce second OS est trop difficile à hacker pour la communauté, il faut avoir des moyens considérables. Comme ceux des agences gouvernementales. Certains intercepteurs sont limités et peuvent seulement écouter des appels entrants ou sortants. Mais d’autres comme le VME Dominator (destiné uniquement aux agences du gouvernement) sont capables d’enregistrer les appels et les saisies de texte, et même de contrôler le téléphone à distance.