A propos du reportage d’Envoyé Spécial sur Facebook

Planete Facebook


Les blogueurs ont répondu avec violence sur le reportage d’Envoyé Spécial consacré à Facebook.

Excusez du « décalage », je viens de le voir sur TV5 ce soir.

L’auteur du reportage, Jérémie Drieu  a du s’expliquer publiquement sur son reportage dans l’Express.

On dit « les blogueurs » mais je crois qu’il aurait plutôt fallu dire « certains blogueurs », les pro-facebook. J’aime bien ce que fait Ouriel de Techcrunch mais par contre sur ce coup là, je trouve qu’il exagère un peu. Certes le reportage est incomplet et caricatural sur certains points mais le passage sur la confidentialité de la vie privée a beaucoup de vrai.

L’exemple de ce gars qui a fermé son profil et qui récupère 167 pages d’archives sur facebook 6 mois plus tard c’est éloquent. Fiché.

Il faut être lucide: Facebook est la plus grosse base de données de personnes au monde. Une base qui peut être utilisée à toutes fins, bonnes comme mauvaises..

Les pros du Data Mining et du marketing ultra-ciblé peuvent se réjouir: même dans leurs rêves les plus fous, une base en or comme celle de Facebook n’existait pas.

Naturellement le reportage ne donne qu’une vision partielle de ce site, des exemples, et un passage précis sur ses dangers potentiels. Et je pense que c’est précisément là-dessus qu’a voulu s’attarder Jeremie Drieu.

Alors pourquoi en faire tout un flan?

Oui c’est du journalisme, on veut faire un peu sensation mais il y a beaucoup de vrai. Et ce n’est pas les ardents défenseurs de la vie privée qui viendront me contredire.

Oui on peut faire du réseautage, oui on peut faire des belles choses avec Facebook mais il faut aussi parler des choses obscures et ce à quoi des millions de personnes peuvent s’exposer sans vraiment en être conscientes (on s’inscrit, on donne des détails mais sait-on ce que la société va faire de nos données personnelles dans le futur?) Oui le titre du reportage n’aurait pas dû s’appeler « Planète Facebook » car il est incomplet. Ok.

Je ne m’attarde pas aux deux gamines de 14 ans dans le reportage qui draguent des « vieux » et commandent de la drogue. C’est du bruit. Ce n’est pas la majorité. Au contraire le flash mob de ce jeune à Lyon est tout simplement génial.

Le reportage est visible sur Youtube: facebook envoyé spécial.

  • Zelaurent

    Sans avoir lu l’article d’Ouriel, je t’avoue avoir sauté de mon siège quand j’ai vu le reportage sur Facebook. Disons que ça commence très mal avec des caricatures bas de gamme, et que ça finit un peu mieux sur le marketing en ligne.

    Quand tu expliques à un client que les médias sociaux sont d’excellents outils de promotion, quand ils sont bien utilisés, ce genre de reportage fait mal.

    Enfin, l’impression générale est que le journaliste n’avait pas de compte Facebook avant de commencer son reportage. Avec un peu de vécu, il serait passé à côté des banalités du début.

  • edouard73

    en même temps ce reportage n’a pas vraiment tord. Quand on sait que la moitié des utilisateurs de face book sont des moins de 18 ans…