A Propos du Rachat de Yahoo par Microsoft


Yahoo-Microsoft

Microsoft a lançé aujourd’hui une offre d’achat hostile sur Yahoo qui avoisine les 45 milliards de dollars.


Cela fait un bout de temps qu’on se doutait de cette éventualité, déjà le 4 mai 2007 on avait frôlé le rachat.

Avec cette nouvelle, tous les médias et les blogs sont ébullition, c’est l’excitation totale.

De mon côté je prends cette nouvelle avec joie si elle se concrétise car je pense qu’on pourra enfin avoir un semblant de concurrence en face de Google. Et comme toujours c’est l’internaute (nous) qui en profitera.

Steve Ballmer, le PDG de Microsoft a révélé qu’ils étaient en négociation avec Yahoo depuis plus de 18 mois. Selon lui, Yahoo et Microsoft auraient la même vision sur la publicité en ligne.

Mais il se pourrait que Yahoo refuse cette offre, la jugeant trop faible. On aura sûrement une réponse la semaine prochaine. Pour l’instant rien n’est joué. Il faudrait aussi que la fusion soit validée par les organismes de réglementation de la concurrence en Europe et aux Etats-Unis.

On peut dire que Microsoft a été opportuniste: Ballmer a présenté son offre alors que Yahoo était ce matin à un plus bas historique depuis 4 ans (19.18$), qu’il vient d’annoncer hier 1000 suppressions d’emplois et que Terry Semel vient d’être remercié ce matin même du conseil d’administration! (Semel ne s’est pas assez investi dans la publicité en ligne et dans la montée des réseaux sociaux)

Yahoo est donc de par sa faiblesse actuelle une proie de choix. Le portail qui avait aussi misé beaucoup sur sa solution publicitaire Panama n’a pas connu le succès escompté.

Une fusion Microsoft-Yahoo représenterait 1 milliard de visiteurs uniques par mois d’audience contre 540 millions pour Google.

Cette fusion viserait aussi à solidifier la recherche et développement du Groupe.

Sur les places boursières aujourd’hui Yahoo a fini en hausse de +48% à 28.35$, Microsoft en baisse de -6.6% à 30.45$ et Google qui vient aujourd’hui d’annoncer un chiffre d’affaire en hausse de 51% au 4è trimestre 2007 a terminé en baisse de -8.6% à 515.90$.

Je finis le tour de la question en vous référant à deux pages du journal du net: le portrait des deux entreprises et des réactions à chaud sur l’annonce de fusion.

  • temps

    Je ne pense pas que nos caractères ou nos richesses issues de la pluralité des idées soit commerciable. En d’autres mots, je ne pense pas que l’internaute y gagne quelques choses, car à chaque fois qu’un concept meurt, c’est une par de nos liberté qui disparaît. J’utilise GG, yahoo, msn, et bien d’autres, et j’aime bien cette pluralité. Un monde à la wiki, à la pensée unique est la pire des choses ou le web puisse s’égaré.
    Cordialement

  • Sébastien C.

    Oui cette éventualité offrirait enfin une concurrence à la hauteur du monstre qu’est Google.
    Mais est-ce qu’un internet bipolaire avec deux super-entreprises qui dominent largement le marché est la meilleure solution ?
    Pour ma part j’aurais largement préféré l’émergence d’une tierce compagnie, pourquoi pas issue du monde libre, que d’imaginer voir Microsoft étendre son emprise sur l’informatique grand public encore une fois.

  • Vincent Abry

    Oui c’est clair.
    Moi personnellement j’aurais bien aimé voir Yahoo réussir à remonter la pente tout seul. C’est quand même un ancêtre de l’Internet et c’est triste de le voir en difficulté comme ca.
    L’émergence d’un gros joueur du monde libre comme tu le dis n’est sûrement qu’une question de temps, du moins je l’espère!
    Des projets comme Wikia sont sympas aussi.
    Et pourquoi pas l’arrivée d’un joueur avec des fondateurs encore plus doués que ceux de Google?
    c’est sûr que ca va arriver un jour, personne ne peut dominer le monde pendant des décennies, surtout dans ce milieu web où tout est si fragile et évolutif!!
    Vincent

  • Jean-Marie

    En tout cas, tout cela est à suivre de très pret !! ;)